Le Groupe de la BAD octroie un prêt de 65 millions d’euros pour financer le projet sucrier de Markala

08/12/2010
Share |

Tunis, le 6 décembre 2010 - Le Groupe de la Banque africaine de développement  (BAD) a approuvé, le lundi 6 décembre 2010, l’octroi d’un prêt à la République du Mali, d’un montant de près de 65 millions d’euros, destiné à financer deux volets importants du projet sucrier de Markala (PSM). Le projet sucrier de Markala est la première opération de partenariat public-privé (PPP) pour le Mali et la Banque dans le domaine de l’agro-industrie. 35 millions d’euros, couvrant une partie des coûts en devises et une partie des coûts en monnaie locale, financeront le volet agricole, et 30 millions d’euros seront consacrés au volet industriel. Le prêt équivaut à  un total de 42,5 milliards de FCFA.

Le volet agricole porte sur l’aménagement d’une zone irriguée par aspersion, de 14 132 hectares de plantations devant permettre la production annuelle de 1,48 million de tonnes de canne à sucre, ainsi que la mise en œuvre des plans de gestion environnementale et sociale, du plan d’actions de réinstallation des populations et du plan d’action de lutte contre la pauvreté. Le volet industriel concerne la création d’une usine de transformation en vue de la production annuelle de 190.000 tonnes de sucre et de 15 millions de litres d’éthanol, ainsi que la cogénération de 30 MW d’électricité.

L’objectif du projet est d’augmenter les revenus des acteurs de la filière sucrière sur une base durable. Implanté dans la zone de l’Office du Niger, le projet aura un impact substantiel sur l’économie de la région de Ségou et contribuera ainsi à la création d’un pôle régional de développement. Il pourrait créer 8 000 emplois directs dans une communauté frappée par l’exode massif des jeunes. Il diversifiera la production agricole en introduisant la culture de la canne à sucre, la riziculture et les cultures maraîchères. 


Sections Connexes