Le Groupe de la BAD a approuvé des projets d’un montant de 3,45 milliards de dollars au titre de l’année 2012

24/07/2012
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé des projets dont le montant global s’élève à environ 3,45 milliards de dollars, ou 2,27 milliards d'unités de compte (UC), au cours de l'année 2012.

Au total, 52 projets ont été approuvés jusqu'au 18 juillet 2012.

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un montant total de 1,055 milliard d'UC, soit environ 1,6 milliard de dollars, tandis que le Fonds africain de développement (FAD), la filiale du Groupe qui accorde des prêts concessionnels ou « bonifiés », a financé des projets pour une valeur totale de 943,6 millions d'UC ou 1,43 milliards de dollars.

Les approbations restantes ont été accordées par d'autres sources de financement au sein du Groupe, tels que le Fonds spécial du Nigeria, les Fonds d'investissement climatiques (FIC), la Facilité pour les Etats fragiles et le Fonds Forêts du Bassin du Congo.

Le secteur public a représenté un peu plus de 956 millions de dollars au titre des approbations de la Banque, alors que les approbations du secteur privé ont atteint un peu plus de 638 millions de dollars.

Parmi les approbations accordées par le FAD, 852,4 millions de dollars ont été accordés sous forme de prêts, tandis que 579,5 millions de dollars ont été financés sous forme de dons.

Les projets d'infrastructure ont représenté la majorité des approbations. Pour l'année 2012, le projet le plus important approuvé à ce jour est le Programme intégré éolien/ hydro et électrification rurale au Maroc, qui est financé par un prêt de 359 millions d'euros accordé par la Banque et un prêt supplémentaire de 125 millions de dollars des FIC.

Un autre grand projet d'infrastructure approuvé pour le Maroc en 2012 a concerné la première phase du projet de Centrale solaire de Ouarzazate, financé par un prêt de 168 millions d’euros accordé par la Banque et un prêt des FIC de 100 millions de dollars.

Un autre grand projet d'infrastructure a été approuvé en Tanzanie, avec un prêt du FAD d'un montant de 140 millions d’UC pour le Projet II de l’appui au secteur routier.