Une mission de haut niveau de la BAD au Nigeria appuie les priorités de croissance économique et de développement social du pays

29/01/2016
Share |

Du mercredi 27 janvier au vendredi 29 janvier, la Banque africaine de développement a effectué une mission de haut niveau au Nigeria pour engager un dialogue stratégique avec le gouvernement fédéral de ce pays et déterminer ses principales priorités de développement. Les difficultés économiques auquel il a dû faire face récemment offrent l’occasion de traiter les priorités de développement en cours et celles qui se présentent, ainsi que d’améliorer le climat des affaires pour renforcer l’économie du pays.

L’équipe de directeurs de département dirigée par Charles Boamah, premier vice-président par intérim et vice-président des services financiers de la BAD, a tenu des discussions avec le vice-président du Nigeria, Yemi Osinbajo, qui a reconnu que la mission de la Banque arrive à point nommé, à un moment où la planification et l’exécution de projets clés arrivent en tête des priorités de l’administration de son pays. Parlant des réformes politiques et de la vision de l’administration nigériane concernant le développement du pays, le vice-président Osinbajo a déclaré : « La vraie richesse du Nigeria n’est pas le pétrole, mais les dispositions des Nigérians. Nous allons nous efforcer de construire des infrastructures qui stimuleront la nature entreprenante des Nigérians ».

 Boamah a confirmé que la mission avait été menée au bon moment, et a ajouté que la Banque était également en train de procéder à l’examen de son Document de stratégie pays pour la période 2013 à 2017. Il a donné l’assurance au vice-président du Nigéria que l’équipe de la BAD était venue pour écouter et soutenir le gouvernement dans la mise en œuvre des objectifs de croissance économique et de développement social qui ont été identifiés.

Lors d’une réunion avec le Secrétaire permanent du ministère des Finances, Mahmoud Isa Dutse, les discussions ont porté sur la conceptualisation de nouveaux projets en vue de les rendre bancables, et sur l’identification des mesures permettant d’accélérer la mise en œuvre des projets existants en éliminant les goulets d’étranglement responsables du ralentissement systémique observé par le passé.

Lors d’une visite de courtoisie qu’il a rendue au Gouverneur de la Banque centrale du Nigeria (CBN), Godwin Emefiele, celui-ci a évoqué en détail les chocs économiques mondiaux survenus récemment et leurs effets sur l’économie nigériane, notamment la chute drastique des prix du pétrole. Diversifier l’économie nigériane afin de réduire sa dépendance du pétrole est une priorité pour le pays, a-t-il expliqué.

Au cours de la mission, se sont également tenues des réunions bilatérales sectorielles avec les ministères de l’Énergie et des Travaux publics, de la Condition féminine, de l’Agriculture et du Développement rural, de l’Éducation, des Transports, des Minéraux solides, de l’Environnement, des Ressources en eau, du Commerce et de l’Investissement, du Territoire de la capitale fédérale et de la Commission de la planification nationale.

Cette mission précède la visite du président de la BAD, Akinwumi Adesina, au président Muhammadu Buhari dans les prochaines semaines pour consolider les futurs partenariats. Ces rencontres fourniront une base permettant d’accroître et d’intensifier l’engagement de la BAD, conformément à ses « Cinq Grandes Priorités » de développement, à savoir éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, intégrer l’Afrique, industrialiser l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains.