La BAD abritera les 21 et 22 février 2008 une Conférence Internationale sur les Mécanismes de Financement de la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers du Bassin du Congo

14/01/2008
Share |

Au cours du 2ème Sommet des Chefs d’Etats d’Afrique Centrale sur la Conservation et la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers tenu à Brazzaville les 4 et 5 février 2005, le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) s’est engagé à accompagner la Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) dans la mise en œuvre de son Plan de Convergence et de toutes les initiatives sous-régionales et nationales permettant de réduire la pauvreté dans la sous-région. C’est dans le cadre du suivi de cet engagement que la BAD abritera les 21 et 22 février 2008 à Tunis en Tunisie, une « Conférence Internationale sur les Mécanismes de Financement de la Gestion Durable des Ecosystèmes Forestiers du Bassin du Congo ».

L’objectif de la conférence est de définir une stratégie de mise en place d’un financement durable pour la gestion des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo, de renforcer la gouvernance et le partenariat entre les différentes parties prenantes. Le thème principal sera axé sur les mécanismes de financement durable du Plan de convergence de la Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC). La conférence mettra un accent particulier sur la gouvernance de la gestion des forêts du Bassin du Congo ; le développement de mécanismes de financements innovants ; et l’appui institutionnel au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et aux autres partenaires ont été retenus.

Cette Conférence permettra aux partenaires d’améliorer des échanges et d’identifier les voies et moyens pour la mise en œuvre du Traité relatif à la conservation et à la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique Centrale signé le 5 février 2005 à Brazzaville. Elle permettra de définir les modalités pratiques permettant de garantir un financement durable du Plan de convergence sous-régionale de la COMIFAC, de ses composantes nationales, de même que des institutions de coopération sous-régionales en charge de la mise en œuvre du Plan. D’autres mécanismes de financement durable pourraient être envisagés, parmi lesquels, on peut citer: (i) la conversion de la date au profit de la lutte contre la pauvreté ; (ii) les crédits carbone et (iii) les  ressources issues de l’écotourisme.

Résultats de la Conférence

Les résultats attendus de la Conférence de Tunis comportent: 

  • Une déclaration sur la gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo ; et
  • Une annonce par la Banque de l’élaboration d’un projet d’appui institutionnel au Secrétariat Exécutif de la COMIFAC et aux autres partenaires en charge de la gestion des ressources naturelles dans le Bassin du Congo.

La conférence se tiendra à l’Hôtel Abou Nawas Tunis situé non loin de la Banque africaine de Développement. Des réservations ont été faites pour nos invités merci de bien vouloir remplir le formulaire.

Mme Wangari Maathai, Nobel de la paix à la Conférence internationale sur le Bassin du Congo

A l’invitation du président de la BAD, M. Donald Kaberuka, le Prix Nobel de la Paix, Mme Wangari Maathai, prendra part  à la Conférence internationale sur les Mécanismes de financement de la gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo  (21-22 février à Tunis). Mme Maathai co-préside avec l’ancien Premier ministre du Canada, M. Paul Martin, le Fonds britannique pour les Forêts du Bassin du Congo. Cette double participation est un témoignage du soutien dont bénéficie ce programme et de la confiance placée dans la Banque pour cette initiative  sur les forêts du Bassin du Congo.

Contact preservation_ecosystemes@afdb.org


Sections Connexes