La BAD reçoit les médiateurs des organisations internationales

07/06/2007
Share |

La BAD reçoit les médiateurs des organisations internationales

 

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD)  accueille deux événements marquant dans le  champ de la Médiation: le premier est un programme de formation offert par l'association internationale des « Ombudsman » (IOA), et qui se tient sous les auspices du médiateur de la BAD en collaboration avec CHRM. L'IOA est la plus grande association internationale professionnelle  ayant vocation à former des médiateurs et des dirigeants d'organisation. La formation offerte par la Bad s’appuie sur quatre modules. « Le cours 101 de médiation », présente les fondamentaux: les rôles et fonctions principales d’un médiateur, les pratiques standards et le code éthique de ce travail. Ce cours est particulièrement utile aux organisations opérant des réformes et au renforcement de leurs pôles de médiations à l’instar de celui la Bad.

« Aider les individus à avancer » permet d’examiner les raisons pour lesquelles on ne reporte pas les méfaits dans l’organisation. Ce module permet aux participants de recueillir les aptitudes et les outils nécessaires au suivi d’actions menées  par la Bad.

« La médiation sur le terrain » est un module dont l’utilité se justifie par le nombre de personnes déployées en dehors du siège et de l’agence temporaire de relocalisation, affectées dans les antennes régionales ou envoyées en mission.

«  Le rôle de soutien du Médiateur » forme aux qualités interpersonnelles de communication, et aux techniques nécessaires aux assistants pour soutenir les médiateurs.

Outre le personnel de la Bad, ces différents modules connaîtront une participation importante du personnel des agences onusiennes et des banques multilatérales de développement.

Le second grand événement est le sixième sommet des médiateurs (ombudsmans) du système des Nations unies (y compris ses agences et ses programmes), des institutions de Bretton Woods et des organisations internationales (UNARIO). Ce groupe se réunit chaque année pour déterminer, en fonction de son réseau et d’une analyse comparative, les meilleures pratiques institutionnelles. A l’ordre du jour, on trouve, entre autres: la question de l’harmonisation des pratiques standards, les différents types de rapports d’évaluation de l’impact et de l’efficacité du bureau du médiateur.

C’est la première fois que l’IOA et l’UNARIO sont rassemblés hors d’Amérique du Nord ou d’Europe. En plus du savoir et des compétences communiqués à une partie ciblée du personnel afin d’avoir un impact institutionnel optimal, le rassemblement de l’IOA et le sommet avec l’UNARIO serviront à améliorer la connaissance du rôle et de la  fonction des services offerts par le bureau de médiateur.