La Bad accueille le Dialogue des acteurs Africains de l’eau avec le Conseil Consultatif de l’ONU

15/12/2006
Share |

La Bad accueille le Dialogue des acteurs Africains de l’eau avec le Conseil Consultatif de l’ONU

Tunis, le 15 décembre 2006 – Le Premier Dialogue entre le Conseil consultatif pour l’eau et l’assainissement auprès du Secrétaire Général des Nations Unies (UNSGAB) et les acteurs africains parties prenantes s’est achevé le 15 Décembre à Tunis par la signature de la déclaration d’actions communes entre le Conseil Consultatif UNSGAB  et le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD). L’objectif du Dialogue est de formuler un cadre de collaboration entre l’UNSGAB et les organisations clés africaines en soutien aux initiatives et programmes pour l’eau en cours  en Afrique. Il s’agit également de préparer l’année Internationale de l’assainissement en 2008. Le résultat principal de ce Dialogue est l’élaboration d’actions spécifiques communes à l’UNSGAB et aux institutions africaines afin de réaliser des progrès sensibles vers la réalisation des Objectifs de développement du Millénaire pour l’eau et l’assainissement en Afrique.

La session d’ouverture de la réunion était co-présidée par le Prince Willem-Alexander d’Orange, Mme. Maria Mutagamba, Présidente du Conseil des Ministres africains sur l’eau (AMCOW) et Ministre de l’eau et de l’environnement de l’Ouganda et le Président  Donald Kaberuka. Son Altesse le Prince d’Orange Willem-Alexander des Pays-Bas, a été nommé Président du Conseil consultatif pour l’eau et l’assainissement auprès du Secrétaire Général des Nations Unies (UNSGAB) le 12 Décembre  2006. Cette fonction était vacante depuis le décès de M. Ryutaro Hashimoto, ancien Premier Ministre du Japon le 1er juillet 2006.

Dans son discours d’ouverture le Président Kaberuka a rappelé l’accent mis par la Banque sur les questions relatives à l’eau et l’assainissement comme l’un des éléments clés de la réduction de la pauvreté sur le continent. Le Prince d’Orange a déclaré au nom du Conseil UNSGAB: "Notre message est simple: Plus besoin de nouvelles idées ou politiques. Nous devrions mettre en œuvre ceux que nous avons déjà. Le temps de l’action est venu !"

Le Prince Willem-Alexander d’Orange, pour l’UNSGAB et Mr. Mandla Gantsho, Vice-Président du Groupe de la BAD, chargé des Infrastructures et de l’Intégration Régionale, ont co-signé la déclaration commune.

L’UNSGAB était également représenté par les 19 membres du Conseil et des observateurs invités, comprenant la Banque mondiale, l’Union européenne (UE), UN-Water Africa, le PNUD, et le Partenariat mondial de l’eau. Le Secrétariat de l’UNSGAB a co-organisé avec la Bad et a participé au Dialogue. La partie africaine était menée par  Mme la Ministre Maria Mutagamba,  et comprenait les ministres membres du Comite exécutif de l’AMCOW et les membres du Comité de Conseil technique de l’AMCOW représentant les 5 sous régions africaines (Nord, Sud, Centre, Est et Ouest). La Bad était représentée au niveau managérial. D’autres participants régionaux incluaient les représentant de l’Union africaine, La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, le NEPAD ,la Coopération d’Afrique australe pour le développement (SADC), la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEEAO),  la Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC), la Communauté économique et monétaire d’Afrique Centrale (CEMAC), l’Union du MAGHREB, Le Réseau africain des organismes de bassin (RAOB), l’association africaine des fournisseurs d’eau, l’association des maires africains et le Réseau de la société civile africaine pour l’eau et l’assainissement  (ANEW).

L’UNSGAB a publié "le Compendium d’actions" également connu sous le titre du Plan d’action Hashimoto qui présente le plan de travail international pour soutenir les efforts pour atteindre les ODM relatifs à l’eau et à l’assainissement. Les participants se sont entretenus des objectifs communs entre le Document de Synthèse du Conseil des Ministres Africains chargés de l’eau (AMCOW), présentant la situation des activités et des programmes du secteur de l’eau en Afrique, et le Plan d’action Hashimoto.

Les participants ont exprimé leur engagement a mettre en œuvre les actions communes suivantes:

i) Attirer l’attention des chefs de gouvernements africains et internationaux sur les défis africains de l’eau en:

  • Sensibilisant le Sommet de l’Union Africaine des chefs d’Etat sur l’eau et l’assainissement en 2008 afin d’accélérer la réalisation des ODM.
  • La Bad devra également appeler à des réunions spécifiques des Ministres de finances africains sur la priorité et la promotion du financement des secteurs de l’eau et de l’assainissement avec le soutien de l’UNSGAB et de l’AMCOW.
  • Améliorant la collaboration pour promouvoir les discussions relatives a l’eau lors de la rencontre du G8 en 2008

ii) Mobiliser des ressources financières 

  • UNSGAB soutiendra le fonds spécial de l’AMCOW, de l’Initiative pour l’alimentation en eau et en assainissement en milieu rural de la Bad, la Facilite africaine de l’eau et le Consortium des infrastructures pour l’Afrique et faciliter l’accès a la Facilite de l’UE pour l’eau et aux programmes Eau pour les villes africaines.
  • UNSGAB validera les efforts  des gouvernements africains pour développer les infrastructures pour l’eau qui sont une nécessite pour la sécurité hydrique pour le développement économique et social et pour la gestion environnementale en Afrique, et continuera la dialogue pour trouver les meilleurs moyens de le faire.
  • UNSGAB soutiendra les engagements d’évaluation des performances, soit de concert avec les réunions des Ministres des finances comme propose ci-dessus, soit lors d’un Sommet ou encore lors des deux occasions.

iii) Augmenter les capacités pour la gestion de l’eau, l’alimentation en eau et l’assainissement en Afrique

  • La Bad et d’autres organisations régionales endosseront et soutiendront le développement des Partenariats des Operateurs pour l’eau (POE)  en collaboration étroite avec le POE international d’Un-Habitat. L’UNSGAB propose cette approche comme base pour améliorer le secteur, en s’appuyant sur  les operateurs de l’eau; la Bad de son coté préparera la revue des leçons tirées dans le secteur pour élaborer un cadre stratégique régional pour les prises de décisions dans le secteur de l’alimentation en eau et l’assainissement.
  • L’UNSGAB soutiendra le renforcement des institutions transfrontalières en Afrique et promouvra la création de nouvelles la où elles sont nécessaires. Celles-ci incluront l’IFIs, la Bad et l’OCDE afin d’inclure les instruments et mécanismes utiles à la promotion de la gestion intégrée des Bassins et rivières.
  • L’UNSGAB et les organisations africaines clés collaboreront pour renforcer la préparation des pays africains afin de faire face aux changements causes par la variabilité du climat et les catastrophes naturelles. 

Le Conseil Consultatif du Secrétaire général de l’ONU sur l'eau et l'assainissement est un organe indépendant, établi en mars 2004 à l’appel du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan, donne à ce dernier des conseils et anime l’action globale en matière d'eau et d’assainissement, questions cruciales quant aux espoirs du monde d’éradiquer la pauvreté et d’assurer un développement durable.  Le feu ancien Premier Ministre du Japon, M. Ryutaro Hashimoto, fut le Premier Président de Conseil, composé des membres dignitaires, experts techniques, et autre, particuliers ayant d’expérience confirmée en fonction de l’inspiration, du fonctionnement des institutions gouvernementales, et de la collaboration avec les médias, le secteur privé et des sociétés privées. Des informations supplémentaires sur les membres de l’ UNSGAB et sur le Plan d’action Hashimoto sont disponibles sur le site suivant: www.unsgab.org.

Facilité africaine de l'eau
Tél.: +216 71 10 20 55 – Fax: +216 71 10 37 44 – E-mail: africanwaterfacility@afdb.org


Contact