BAFD/ICA abrite une conférence sur le financement de l’électricité en Afrique

13/12/2006
Share |

Tunis, 12 septembre 2006 - Le Consortium pour l’infrastructure en Afrique (ICA), en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAfD) a tenu le mercredi 12 une conférence sur le thème « Financement de l’électricité pour la croissance en Afrique ».

La conférence visait essentiellement à sensibiliser les  principales sociétés oeuvrant dans le domaine de l’énergie, de l’investissement et du droit aux projets éventuels de développement d’infrastructures d’énergie électrique sur le continent. Elle devait également servir de plateforme pour le partage des connaissances sur les questions énergétiques clés et la promotion du dialogue entre les promoteurs des projets et le secteur privé. De l’avis général, ces objectifs ont été atteints.

En accueillant les participants à la conférence, le Vice-Président de la BAfD, Infrastructure, NEPAD et secteur privé, Mandla Gantsho a déclaré que la Banque avait conclu des partenariats efficaces dans le domaine des infrastructures afin de soutenir les efforts de développement du continent. Il a ajouté que l’institution a joué un rôle plus important dans le financement du développement sous le Président Donald Kaberuka.

Le Président Donald Kaberuka, pour sa part, a félicité l’ICA pour le rôle qu’il joue dans les efforts que le continent déploie pour relever les défis en matière d’infrastructure en soulignant que la BAfD était heureuse d’avoir été associée à cette conférence.

Kaberuka a énuméré les projets de partenariat et d’interconnexion électrique en cours, en citant les exemples du projet d’interconnexion Algérie-Maroc-Espagne et le projet de gazoduc Mozambique-Afrique du Sud, financés tous deux par la BAfD avec d’autres partenaires.

Il a aussi fait allusion à la préparation d’un cadre stratégique à moyen et long terme (MLTSF) qui guidera le développement des infrastructures sur le continent au cours des 15 à 20 années prochaines et a loué le rôle de la Banque dans le développement du Cadre pour l’énergie propre et l’investissement au service du développement (CEDIF) qui a été lancé après le Sommet de Gleneagles en 2005.

Lors de son intervention dans le cadre des séries de conférences à prononcer par d’éminents orateurs, l’ancien président  tanzanien et coprésident du Fonds pour l’amélioration du climat d’investissement pour l’Afrique,  Benjamin Mkapa, a déploré le sous-développement et la marginalisation de l’Afrique pour ce qui est de la consommation énergétique par habitant et du niveau de productivité et de prospérité. Il a déclaré que « l’accès à l’énergie est vital pour les efforts déployés par l’Afrique pour atteindre les objectifs de développement du millénaire relatifs à l’eau et l’assainissement, à l’égalité des sexes dans l’éducation, à la malnutrition et à la mortalité infantiles et les autres objectifs en matière de santé. » 

Il a aussi souligné l’ironie de la situation, à savoir que l’Afrique subsaharienne détient quelques uns des plus importantes réserves potentielles de combustible et des plus grands cours d’eau comme sources potentielles de production d’hydroélectricité dans le monde, et à peine 20% de la population (2% en milieu rural) ont accès à l’électricité.

Ont pris part à cette conférence des participants de toutes les régions du monde, représentant les sociétés de gestion des services publics d’électricité, les institutions bancaires, les cabinets d’avocats, les consortiums régionaux d’électricité et les gouvernements. Etaient également représentés à la conférence l’Union africaine, le NEPAD, ainsi que les institutions régionales et internationales concernées par les projets d’électricité en Afrique.

Le programme a été conçu autour de 5 sessions et l’on a tenu compte du temps à consacrer aux discussions et au dialogue à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de conférence.

Les sessions comprenaient des études de cas, des perspectives et des facteurs de succès, basés sur les transactions avec la participation du secteur privé dans les projets d’électricité, un aperçu du travail des consortiums régionaux d’électricité, leurs membres et leurs initiatives actuelles ainsi que des informations sur les principaux projets d’électricité dans les différentes régions d’Afrique. Des panélistes de haut niveau choisis dans les secteurs public et privé ont aussi donné un aperçu des solutions, questions structurelles clés à régler et des initiatives couronnées de succès.

 

External Relations & Communication Unit
Tel.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org


Contact

Gonçalo Guedes Cardoso Téléphone: +216 71 10 30 65