La BAD et les IFI se rencontrent pour discuter des développements dans le changement climatique

16/01/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a organisé une rencontre de deux jours avec les institutions financières internationales (IFI) à Istanbul les 8 et 9 novembre 2012 dans le but d’améliorer l'analyse et l'échange d'informations concernant le rôle que peuvent jouer les actions politiques de lutte contre le changement climatique (APL CC), dans l’avènement d’évolutions structurelles vers des modes de développement respectueux du climat.

Parmi les participants à la réunion figuraient la Banque africaine de développement, la Banque asiatique de développement, l'Agence française de développement, l’Institut du développement durable et des relations internationales, l’Agence japonaise de coopération internationale et la Banque mondiale. La réunion faisait suite à la décision des institutions financières internationales de se réunir et de mettre en place un groupe de travail afin de partager les retours d’expériences et d’approfondir les questions clés concernant le recours à des actions politiques de lutte contre le changement climatique. Ce groupe de travail se veut un outil adéquat qui favorise un développement respectueux du climat.

Ces actions politiques sont conçues pour aider les pays à accomplir des programmes d'actions politiques et institutionnelles qui soutiennent leurs objectifs politiques et sectoriels. Elles s'appuient sur la structure et les points forts des actions de lutte, tels que des financements accrus, un processus impulsé par les pays, la promotion de la cohérence et le renforcement des systèmes et institutions du pays. L’objectif est d’aider à orienter les cadres de l’environnement politique, réglementaire et institutionnel, en vue d’atteindre un développement à faible teneur en carbone et résilient au changement climatique.

Les actions en cours de lutte contre le changement climatique ont été présentées sous forme d’études de cas pour permettre un débat autour de questions telles que la structure, l'impact et l'efficacité de l'outil de lutte contre le changement climatique.

Au Vietnam, par exemple, le programme de lutte contre le changement climatique est conçu pour compléter les actions en cours et les actions futures. De plus, cet outil fournit une plate-forme de dialogue sur le changement climatique entre le gouvernement et les banques multilatérales de développement. Un certain nombre d’enseignements importants sur la mise en œuvre d’actions de lutte contre le changement climatique a été communiqué au cours de la présentation, dont : le besoin d'appropriation et une configuration institutionnelle, claire et équilibrée ; une tentative de conciliation des actions réalistes à court terme avec les objectifs à moyen et long terme ; l'amélioration de la qualité du cadre de résultats. Grâce au programme de lutte contre le changement climatique au Vietnam, le cadre politique et institutionnel s'est amélioré, les discussions politiques se sont perfectionnées, la coordination a été encouragée au-delà de ce qu’elle était au départ, et les ressources ont été mobilisées.

D’autres points abordés concernent l'utilisation du processus plutôt que d’indicateurs de résultats ; l'accent mis sur les résultats sectoriels spécifiques plutôt que le processus pour promouvoir l'orientation vers une voie de développement ; la mise en place de l'enveloppe de ressources ; les méthodes d'évaluation et les cadres de gestion des risques. Les membres présents à la réunion se sont engagés à un processus continu pour l’échange d'information et pour produire des connaissances autour des mécanismes de lutte contre le changement climatique pour qu'ils puissent être mieux compris et devenir un outil plus pertinent dans le cadre de l'architecture financière climatique présente et future.