La BAD à Davos : concevoir le programme du développement de l’Afrique

Share |

De: 25/01/2011
A: 29/01/2011
Lieu: Davos, Suisse

Tunis, le 25 janvier 2011 - La Banque africaine de développement (BAD), partenaire stratégique africain du Forum économique mondial, sera présente du 25 au 29 janvier 2011 à Davos, en Suisse, aux réunions annuelles du Forum économique mondial, pour apporter sa contribution à élaborer le programme de développement de l’Afrique et les normes partagées pour les nouvelles réalités.

La Banque sera représentée par le Chief Operating Officer, Nkosana Moyo et l'économiste en chef, Mthuli Ncube. Trois principaux sujets d'actualité seront abordés lors des réunions : réduction de l'écart infrastructurel, importance croissante de la coopération sud-sud, dont le partenariat avec la Chine et l'amélioration de la gouvernance mondiale.

En sa qualité d’expert éminent sur l’économie de l'Afrique, M. Ncube a été choisi en 2010 par le Forum économique mondial pour présider le Conseil de l'agenda mondial sur la pauvreté et le développement économique. Pendant les séances de cette semaine à Davos, il mettra l'accent sur la nécessité de réduire l'écart des infrastructures de l'Afrique en vue de favoriser le développement économique et d’esquisser les grandes lignes possibles de solutions innovantes.

L’augmentation des investissements des pays émergents en Afrique fournit au continent les ressources financières ainsi que le savoir–faire économique et technique dont il a grand besoin. L’accroissement des partenariats sud-sud joue un rôle dans la réduction du déficit des infrastructures. La Chine, en particulier, investit dans ce secteur dans 35 pays.  La question de la Chine comme nouveau partenaire du développement de l’Afrique sera posée lors d’une conférence de presse de la BAD à Davos le jeudi 27 janvier. Cette question est aussi le thème d’un rapport de la BAD à paraître bientôt.

La Banque jouera en outre un rôle de premier plan dans les discussions sur la reconstruction de la gouvernance mondiale, au cours de la session sur ce sujet précis. Les discussions sur l'évolution du G20, l'efficacité des organisations internationales et la citoyenneté mondiale institutionnelle donneront un meilleur aperçu sur la manière d'améliorer la gouvernance des institutions mondiales.

Davos sera pour la Banque, en tant que première institution de développement de l’Afrique, une plate-forme unique pour partager idées, informations, savoir et expertise dans la définition des politiques visant à assurer une croissance inclusive, à appuyer l'agenda du G20 et à construire un réseau de prise en charge des risques en vue de concevoir le programme mondial du développement de l'Afrique.