Côte d’Ivoire : la BAD investit 58 millions d’euros dans un projet de pont à péage – le premier projet du secteur privé en dix ans

07/03/2012
Share |

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 1e mars, un prêt de 58 millions d'euros (l’équivalent de 38 milliards de FCFA) dans le cadre du financement de la construction, de l'exploitation et de l'entretien du pont Henri Konan Bédié à Abidjan. Long de 1,9 km et traversant la lagune Ébrié, ce pont sera la première opération du secteur privé de la Banque dans le pays depuis plus d'une décennie. Cette opération marque l'engagement de la BAD à contribuer à la reconstruction de la Côte d'Ivoire, suite au conflit qu’elle a connu pendant près d’une décennie et qui a largement contribué à la détérioration des infrastructures du pays. Au-delà de son appui financier, la BAD est le chef de file des partenaires financiers dans le cadre de la structuration de la transaction et joue le rôle de courtier de premier plan impartial dans la négociation de la transaction entre le promoteur, les autres prêteurs, les investisseurs et le gouvernement.

Le projet contribuera de façon significative au redressement économique du pays en améliorant la qualité des infrastructures de base, en fluidifiant la circulation, et en remédiant à la fermeture temporaire prévue du pont Houphouët-Boigny, l'un des deux ponts qui enjambent actuellement la lagune, pour travaux de réhabilitation majeurs.

D’un coût total de 270 millions d'euros, le projet sera financé par un panachage d’emprunt et de fonds propres fournis par un groupe d'institutions de financement du développement, une banque commerciale, un fonds d'infrastructure, le promoteur et le gouvernement. La BAD a le mandat de chef de file. Le projet se présente sous la forme d’un partenariat public-privé et sera mis en œuvre à travers une convention de concession-exploitation-transfert d’une durée de 30 ans octroyée au groupe français Bouygues, promoteur du projet et leader mondial en ingénierie, construction et concession d’infrastructures de transport.