La BAD, premier partenaire africain du savoir pour la toute nouvelle plateforme web sur la croissance verte

12/02/2014
Share |

Fidèle à son rôle de chef de file de la croissance verte en Afrique, la Banque africaine de développement (BAD) est la première banque régionale de développement à prendre part à la plateforme du savoir sur la croissance verte (dite “Green Growth Knowledge Platform” en anglais, GGKP).

Celle-ci se veut un réseau de partage de connaissances réunissant de multiples intervenants, parmi lesquels des organisations internationales, des bailleurs de fonds ainsi que des établissements universitaires. Basé à Genève, le secrétariat de cette nouvelle plateforme de partage des connaissances, ultramoderne et haut de gamme, a été officiellement lancé fin janvier 2014.

Grâce à cette plateforme, la BAD partage désormais l’ensemble de ses publications et autres produits du savoir sur la croissance verte en Afrique. Entre autres exemples récents, l’on peut notamment citer le rapport 2013 sur la croissance verte en Sierra Leone, « Transition vers une croissance verte : bilan et perspectives », et le Rapport  sur le développement en Afrique, intitulé « Vers une croissance verte en Afrique ».

Le lancement officiel à Genève a été l’occasion d’un riche débat, entre Achim Steiner, sous-secrétaire général des Nations unies et directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), Howard Bamsey, directeur du Global Green Growth Institute (GGGI), Marianne Fay, économiste en chef du réseau du développement durable à la Banque mondiale, et Dale Andrew, chef de la division environnement, commerce et agriculture à l'OCDE).

Spécialiste en chef du changement climatique au Département de l'énergie, de l’environnement et du changement climatique de la BAD,Frank Sperling, qui participait à l’événement, a profité de l’occasion pour rappeler que la croissance inclusive et la transition vers une croissance plus verte constituaient les deux grands objectifs stratégiques de la BAD. Voyant dans cette nouvelle plateforme du savoir sur la croissance verte un vivier capital de connaissances Frank Sperling a dit espérer que les expertises et rôles divers des autres partenaires de GGKP permettront de combler les lacunes en matière de savoir sur la croissance verte, en proposant des recommandations pratiques sur la façon dont faire progresser la transformation économique de l’Afrique de manière plus durable et coordonnée.

Autre intervention d’un des panélistes, celle du directeur exécutif du PNUE, Achim Steiner, qui a insisté sur le rôle prédominant du président Donald Kaberuka,et de la BAD dans la formulation des enjeux de la croissance verte dans le contexte africain, et leur a rendu hommage pour la façon dont sont ainsi promus des modes de développement durable.

Le tout nouveau portail web du GGKP – greengrowthknowledge.org – a également était lancé à cette occasion. Le site répond à une demande grandissante d’informations, tant de la part des décideurs politiques que du grand public, quant aux moyens de parvenir à une croissance économique durable.

Le GGKP s’offre comme la porte d’entrée sur des analyses politiques, des conseils et une base de données dédiés à la croissance verte. Doté d’une bibliothèque en ligne, qui contient plus de 600 ressources techniques et politiques et complétée d’un moteur de recherche, le site propose également des infographies avec des données et les politiques sectorielles relatives à 193 pays. Enfin, le site recense les connaissances, l’expertise et le type d’appui des partenaires dans les secteurs économiques et environnementaux mondiaux. Ce sera un atout incontestable pour accélérer la transition vers une économie verte.

Le GGKP a été créé par l’Institut mondial pour la croissance verte (en anglais “Green Growth Institute”, GGGI), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et la Banque mondiale. Il dispose d’un total de 29 partenaires experts, dont des organisations internationales, des instituts de recherche et des groupes de réflexion.

A l’avenir, le GGKP travaillera avec la BAD et ses autres partenaires pour promouvoir la collaboration et la coordination de la recherche sur un certain nombre de thèmes prioritaires, parmi lesquels les indicateurs et mesures de croissance verte, le commerce, la compétitivité, les technologies vertes et l'innovation. L'objectif est d'encourager la plus large collaboration possible et une recherche haut de gamme pour les praticiens et décideurs politiques.