La BAD se joint aux partenaires au développement dans l'appui des coopératives agricoles lors de la Journée mondiale de l'alimentation 2012

16/10/2012
Share |

 

Les thèmes officiels de la Journée mondiale de l’alimentation décrétés chaque année par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ont pour objectif de renforcer la sensibilisation et la compréhension des différents moyens utilisés pour éliminer la faim.

 «Les coopératives agricoles nourrissent le monde» est le thème de 2012. Il a été choisi pour souligner le rôle des coopératives dans l'amélioration de la sécurité alimentaire et leur contribution à l'éradication de la faim.

L’importance du rôle joué par les coopératives et les organisations rurales est également reflétée par la décision de l'Assemblée générale des Nations Unies ayant décrété 2012 "Année internationale des coopératives. »

La Banque africaine de développement se joint à la communauté internationale et aux pays membres pour célébrer la Journée mondiale de l'alimentation.

Entre 2010 et 2012, on estime à près de 870 millions (1 sur 8) le nombre de personnes souffrant, dans le monde, de la faim et de la malnutrition chronique. 98% d’entre eux vivent dans les pays en développement dont 27% en Afrique.

Cette année, la journée mondiale de l’alimentation est célébrée dans un contexte où une partie du continent se remet des ravages provoqués par la sécheresse dans la Corne de l'Afrique et où le Sahel se prépare à  de graves pénuries alimentaires.

La contribution des coopératives et des organismes communautaires est significative  dans la lutte pour la sécurité alimentaire en Afrique. Les coopératives répondent aux besoins de leurs membres, tout en recherchant la rentabilité et la durabilité. Il s’agit d’institutions clés pour le monde rural ainsi que pour la commercialisation des intrants agricoles et des produits. Les coopératives jouent également un rôle crucial dans la promotion de la démocratie et de la bonne gouvernance au niveau local.

Avec les menaces grandissantes liées à l'utilisation des ressources naturelles de l’Afrique et l’accroissement de l'investissement direct étranger sur le foncier, les coopératives peuvent jouer un rôle important dans la défense des intérêts des agriculteurs sur le long terme en favorisant des pratiques agricoles durables qui assurent des actifs en ressources naturelles sécurisés pour les générations futures.

La Banque africaine de développement, à travers les départements en charge de l’agriculture, de la gouvernance et du secteur privé, est bien placée pour soutenir le renouveau du mouvement coopératif à but lucratif qui œuvre pour la transformation agricole en Afrique.

La Banque s’engage, dans la mesure du possible, à canaliser les ressources du développement local vers les projets et programmes existants et crédibles à travers les coopératives agricoles.