La BAD célèbre avec le reste du continent la Journée 2011 de l'Afrique

Share |

Date: 25/05/2011

Les Africains en Afrique et partout dans le monde entier célébrent la Journée de l’Afrique le mercredi 25 mai. La Banque africaine de développement - la « Banque de l'Afrique » dès les premières années des indépendances dans les années 1960, - se joindra aux manifestations.

La Journée de l'Afrique était à l'origine connue comme « la Journée de la liberté de l'Afrique » ou « la Journée de la libération de l’Afrique » : la journée commémore la fondation de l'Organisation de l'unité africaine, le 25 mai 1963, par les 30 pays africains qui venaient d’accéder à l’indépendance.

L'OUA elle-même est devenue l'Union africaine (UA) en 2003, se démarquant de son orientation initiale purement politique pour affirmer davantage sa vocation de développement. Elle s’oriente maintenant vers une Communauté économique africaine.

Cette année, la journée sera marquée à Addis-Abeba, où l'UA a son siège, par des conférences et réunions sur le thème de l’habilitation de la jeunesse pour un développement durable.

Fort judicieusement, la Banque africaine de développement a elle-même été créée par les mêmes pères fondateurs dans la capitale soudanaise, Khartoum, le 4 août 1963, comme l'aile économique de l'OUA.

Depuis 19 ans, jusqu'à décembre 1982, année où les pays non-régionaux ont été admis comme membres, la Banque ne comptait que sur les souscriptions des pays membres africains.

« La Journée de la liberté de l'Afrique» a été fondée au cours de la première conférence panafricaine des Etats africains indépendants, qui a attiré au Ghana, le 15 avril 1958, les dirigeants africains et les militants politiques de divers pays.

Il se trouve que le Ghana était le premier pays africain au sud du Sahara à obtenir l'indépendance de la domination coloniale, le 6 mars 1957. Il est devenu incontournable pour l’éclosion des divers mouvements de libération qui se sont développés dans les pays africains se regroupant dans ce qui était alors le groupe de "Casablanca" et le groupe de "Monrovia", dans le cadre de l'OUA.  

Malgré les conflits internes et externes, l'OUA a survécu grâce à divers efforts visant à assurer le développement économique et politique durable du continent. Aujourd'hui, tous les pays membres régionaux de la Banque africaine de développement, à l'exception du Maroc qui s'est temporairement retiré en 1984 en raison de la question du Sahara occidental, sont également membres de l'UA.

La Journée de l'Afrique est donc célébrée non seulement à Addis-Abeba, siège de l’UA, mais aussi dans de nombreux pays africains et au-delà, y compris le Ghana, le Kenya, l'Espagne, la Tanzanie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

Dans certains pays, la Journée sera marquée par des activités telles que des réunions officielles avec des discussions de groupe, des défilés dans les rues, des discours par les responsables politiques et sociaux, des conférences spéciales dans les universités, des rassemblements avec des  spectacles culturels, des récitals de poésies, des discours par divers orateurs.

Aux Etats-Unis, la Journée est commémorée sous forme de colloques, au cours desquels le public est invité à assister et à participer aux débats politiques et sociaux concernant les communautés africaines des États-Unis. L'hymne intitulé «Dieu bénisse l'Afrique", composé par Chief Charles O. Okereke, donne sa tonalité à la célébration.

Le thème de la Journée de l'Afrique de cette année coïncide avec l'un des événements parallèles de la BAD qui seront organisées par son Unité des Etats fragiles, au cours des Assemblées annuelles de ses Conseils des gouverneurs à Lisbonne, au Portugal, en juin 2011.