La BAD lance à Dakar sa Revue pays sur l’efficacité du développement

05/03/2014
Share |


  • Les résultats montrent que le Sénégal est  à la pointe en matière de partenariats public-privé dans le secteur des infrastructures

La Banque africaine de développement (BAD) lancera, mercredi 12 mars à Dakar, sa très attendue Revue sur l’efficacité du développement 2013 pour le Sénégal. Ce rapport, est la seconde publication du genre, axée sur un pays, à être éditée par le Département des résultats et du contrôle de la qualité de la BAD ; depuis que ces rapports ont vu le jour en 2011. Ce document est révélateur des progrès accomplis par le Sénégal en matière de développement, notamment dans la facilitation des investissements dans le secteur privé. La première publication axée sur un pays, le Rwanda, est  parue  en 2012.

La Revue sur l’efficacité du développement 2013 pour le Sénégal fournit un compte rendu complet de la performance de la Banque au Sénégal, et retrace la façon dont les activités de la Banque ont contribué aux résultats obtenus par ce pays en matière de développement depuis cinq ans.

Cette publication de 54 pages met l’accent sur le fait que le Sénégal est en tête en matière de développement de partenariats public-privé dans le secteur des infrastructures. En utilisant ses ressources de développement pour encourager l’investissement dans le secteur privé, le pays a lancé un certain nombre de grands projets, notamment la nouvelle autoroute à péage Dakar-Diamniadio, l’aéroport international Blaise Diagne et des centrales électriques à Kounoune (23 km à l’est de Dakar) et à Sendou (32 km à l’est de la capitale). Son nouveau terminal à conteneurs du port de Dakar a réduit le temps d’attente des bateaux, qui est passé de 15 heures à deux heures. Le Sénégal partage désormais son expertise sur les partenariats public-privé avec d’autres pays africains.

« L’approche innovante du secteur public-privé au Sénégal a permis à la Banque de mobiliser 1,5 milliard de dollars d’investissements dans le secteur privé avec 280 millions de dollars de nos ressources propres », a indiqué Simon Mizrahi, directeur du Département des résultats et du contrôle de la qualité de la Banque. « Cette Revue sur l’efficacité du développement montre comment la Banque contribue à la transformation structurelle et à la croissance inclusive au Sénégal».

Les partenariats public-privé ont créé de nouvelles opportunités de financement des besoins de transformation structurelle du Sénégal. La Revue sur l’efficacité du développement du Sénégal fournit des preuves sans équivoque de la contribution que la Banque a apportée au pays. C’est également un exercice d’ouverture et de transparence qui montre les forces et les faiblesses de la Banque.

Le lancement se fera sous l’égide du représentant résident de la Banque au Sénégal, Mamadou Lamine Ndongo, et sera ponctué de discours du ministre sénégalais de l’économie et des finances, Amadou Ba, et de représentants du Département des résultats et du contrôle de la qualité de la Banque.

Après le lancement, la publication intégrale sera disponible sur http://www.afdb.org/der/