La Banque africaine de développement lance un prix e-santé pour identifier les meilleures utilisations des TIC dans le secteur de la santé en Afrique

17/04/2012
Share |

  • Les inscriptions sont fermées

 

Merci de l’intérêt que vous avez porté au prix eSanté. L’appel à candidature est maintenant clos. Nous avons reçu plus d’une centaine de propositions de grande qualité. Un comité technique, composé d’experts internationaux dans le domaine de la eSanté, va maintenant évaluer ces propositions. Les candidats qui ont soumis un résumé seront contactés une fois la liste restreinte établie.

Contexte

La Banque africaine de développement (BAD) lance, le 19 avril, un prix sur les utilisations innovantes et durables des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le secteur de la santé en Afrique. Initié par le département Développement humain de la BAD, le prix e-santé a pour objectifs  d’informer le public sur ce qui se fait dans les domaines de l’e-santé et de la m-santé en Afrique ; d’encourager la production et l’échange de données sur l’e-santé, et d’apporter une valeur ajoutée à ces données grâce au partage des leçons tirées des expérience dans ces deux domaines.

Le prix vise une grande variété de concurrents, individuels, ONG, organisations de développement, entreprises, institutions académiques ou de recherche. Les critères de sélection et le thème de cette compétition portent sur l’utilisation des TIC pour améliorer l’accès aux services de santé, en particulier pour les pauvres et les personnes marginalisées ; l’utilisation des TIC pour augmenter l’accès aux services de santé essentiels ; l’évaluation de l’utilisation de l’e-santé pour améliorer l’efficience dans la prestation de services de santé.

Les candidats ont jusqu’au 4 juin 2012 pour soumettre un résumé de 500 mots sur leur projet. Les candidats retenus sur la liste restreinte devront alors rédiger un rapport d’évaluation. Les projets gagnants seront publiés dans une publication de la BAD et des prix seront décernés aux gagnants.