BAD : solidité financière malgré un contexte défavorable

21/05/2014
Share |

En dépit d’un environnement économique mondial défavorable, la Banque africaine de développement (BAD) présente une situation financière solide. Sa capacité à supporter le risque demeure forte. C’est le constat fait par son président, Donald Kaberuka, à l’occasion de la présentation du Rapport  de l’institution, le 21 mai dans le cadre des Assemblées annuelles de  Kigali au Rwanda.

Kaberuka, a ainsi indiqué que les quatre grandes agences de notation ont réaffirmé leur note AAA, avec une perspective stable pour sa dette privilégiée. « Cette note témoigne de l’adéquation des fonds propres de la Banque, de la prudence caractérisant sa gestion financière et sa gestion des risques, du ferme soutien de ses actionnaires et de son statut de créancier privilégié », a-t-il souligné.

La Banque continue de jouir d’une structure de capital solide. Tout en subissant des pressions à la baisse, son revenu demeure suffisant pour lui permettre d’apporter des contributions, au nom de ses actionnaires, à d’autres initiatives de développement en Afrique. Les capitaux propres ont augmenté de 490 millions d’UC*, pour s’établir à 5,83 milliards d’UC au 31 décembre 2013, contre 5,34 milliards d’UC fin 2012.

*1UC=1,55 dollar