La BAD organise une conférence sur le développement de l’entreprenariat féminin en Afrique

27/10/2009
Share |

Tunis, le 12 octobre 2009 – Dans le cadre de son Initiative sur les Femmes Africaines Chefs d’Entreprises -FACE- lancée en 2004 par son département du secteur privé, la Banque Africaine de développement vous  informe de l’organisation d’un atelier panafricain sur le thème « Promouvoir le développement des femmes africaines chefs d’entreprises : l’impact de la crise financière et la réponse des bailleurs de fonds». Il a lieu en marge du 57ème congrès des Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales – FCEM – et est placé sous le haut patronage du Président de la République du Cameroun.

Il est organisé en partenariat avec le Gouvernement du Cameroun, le Réseau Africain pour le Soutien à l’Entreprenariat Féminin – RASEF et le Groupement des Femmes d’Affaires du Cameroun –GFAC et constitue la 5ème édition de forum sur l’entreprenariat féminin organisés et sponsorisés par la BAD -FACE 5. Il se tiendra au Palais des Congrès de Yaoundé, le lundi 26 octobre 2009.

La Banque croit fermement en la nécessité de promouvoir l'entreprenariat féminin comme moteur de la relance économique. C'est dans ce contexte qu’elle s’est engagée à apporter son appui à la promotion de l'égalité hommes-femmes et à l'intégration de l'entreprenariat féminin dans le processus de développement en Afrique à travers son initiative « Femmes Africaines Chefs d’Entreprise- FACE » ainsi qu’à travers ses réponses à la crise financière.

L’objectif est de présenter les défis auxquels les femmes chefs d’entreprise en Afrique sont confrontées dans le contexte de la crise financière et d’essayer d’exposer les solutions. L’impact de la crise sur les entreprises féminines dans le commerce, ses conséquences sur le commerce intra-régional et sur l’accès aux marchés internationaux seront analysés. Des nouvelles approches de financement par les bailleurs de fonds pour un soutien plus efficace en temps de crise seront également débattues. Le séminaire s’articulera autour d’une série de communications, d’études de cas et de groupes de discussions. Ce sera ainsi l’opportunité de discuter des implications des sujets abordés pour les donateurs, les institutions et les pays.

Cette conférence s’adresse à trois cent femmes entrepreneures africaines et du monde entier, aux représentantes des associations de femmes d’affaires, aux institutions financières, aux décideurs du secteur public, en particulier à ceux qui sont chargés d’élaborer des politiques en faveur des PME ainsi qu’aux partenaires du développement.