La BAD remet le prix CNN/Multichoice du journaliste africain de l'environnement 2011 à l'égyptienne, Hassan Lamia

27/06/2011
Share |


La journaliste égyptienne Hassan Lamia  s’est vue décerner le prix CNN/MultiChoice du journaliste africain de l'environnement 2011.  Lamia Hassan, qui travaille pour Business Today en Egypte, a remporté le prix pour son article «échoués», qui a été choisi parmi 1407 soumissions provenant de 42 nations à travers le continent africain.

Remettant le prix au nom de son institution, la Banque africaine de développement (BAD) qui est l’un des sponsors du prix, Richard Uku,  Chef des Relations extérieures et  de Communication de la BAD, a déclaré: «L'Afrique est l'une des zones les plus vulnérables du monde en termes de changement climatique. A la Banque africaine de développement, notre stratégie consiste à renforcer les capacités des pays africains à faire face aux risques liés au changement climatique.

Cette stratégie se traduit actuellement  par un plan d'action global qui comprendra des investissements de près  de 8 milliards de dollars  d’ici à 2015. Nous apprécions l'importance des bons reportages sur l’environnement et sommes ravis de remettre le prix CNN/MultiChoice de l'environnement 2011 à Lamia pour son excellent travail dans cet important domaine"

La remise des  prix, qui fait la rotation d'un endroit à l'autre chaque année en hommage à leur caractère panafricain,  a eu lieu lors d'une cérémonie de gala organisée par CNN et MultiChoice à l'Hôtel Sandton Sun à Johannesburg, le samedi 25 Juin. La journaliste Fatuma Noor du Star du Kenya a été la lauréate du prix général CNN/MultiChoice du journaliste africain 2011 pour son enquête en trois volets sur la série "Al-Shabaab», qui a aussi été choisie parmi 1407 participations provenant de 42 nations à travers le continent africain.

Pour la BAD, les médias africains sont un partenaire important et un vecteur  essentiel pour raconter l'histoire du développement africain et la Banque s'est engagée à appuyer le renforcement des capacités  pour des reportages  de qualité dans les médias africains, notamment dans les domaines prioritaires tels que le changement climatique et l’environnement. M. Uku a noté que  « les Africains sont en train d’aller de l'avant avec leurs propres plans pour le changement climatique ", soulignant que  " l'Afrique peut prendre des mesures à court et long termes pour enrayer les effets néfastes du changement climatique en choisissant une voie de développement qui implique une faible empreinte carbone "

La Banque cherche à  répondre au changement climatique avec une orientation claire sur les domaines qui sont les plus essentiels pour l'Afrique et sur l’élargissement de  l'accès de l'Afrique au financement international  de la lutte contre le changement climatique, aussi bien à travers des mécanismes mondiaux tels que les Fonds d'investissement climatiques  que des mécanismes internes conçus pour répondre aux défis africains.  En outre,  la préoccupation de la Banque est que le niveau de financement parvenant à l’Afrique se situe loin du niveau où il devrait être actuellement.

Parlant de la lauréate du prix de l’environnement, le président du jury, journaliste et consultant médias, Joel Kibazo, a déclaré: "Lamia  a couvert un sujet assez technique - l'environnement - dans un langage simple mais attrayant. C'est une problématique que nous voyons dans de nombreuses régions d'Afrique. "

Parisa Khosravi, vice-président de « International Newsgathering » pour CNN Worldwide, a déclaré: «Les journalistes de ce soir  vont se joindre à une communauté grandissante d'excellence, chacun représentant le meilleur du journalisme africain. Le talent collectif célébré ici ce soir est un signe de de la voix de plus en plus sûre  avec laquelle l'Afrique  raconte son  histoire unique et plurielle. Je les félicite tous. "

Collins Khumalo, président de MultiChoice Afrique, a déclaré qu'il espérait que le prix  «inspire[les vainqueurs]  à continuer à raconter l'histoire de l'Afrique au monde.": "Bien qu'il puisse  n' y avoir qu'un seul vainqueur, nous aimerions saluer chacun  et chaque journaliste qui  a participé. Sans votre travail acharné et de soutien, le développement continu de la démocratie et la diversité des médias à travers le continent africain ne serait pas possible", a t-il ajouté.

Les téléspectateurs, à travers le continent africain et le monde, seront en mesure de regarder les temps forts de la cérémonie de remise du prix du Journaliste,  en Afrique où l’émission sera retransmise en Juillet. Le programme de CNN, «Inside Africa» comprendra également un reportage sur le prix, le samedi 2 juillet.