La BAD présente son initiative pour le financement du commerce

14/04/2009
Share |

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD)  a présenté mardi 14 avril 2009 à Tunis, son initiative de financement du commerce. Dans une conférence conjointement organisée par la BAD et la Société financière internationale (SFI), la première banque de financement du continent a rassemblé les partenaires qui ont les mêmes préoccupations pour mieux comprendre les effets de la crise actuelle sur le secteur privé en Afrique et pour mettre en place une approche commune visant à pallier l'impact de la crise en Afrique.

Ouvert par le président de la BAD, M. Donald Kaberuka, et assisté par des experts du secteur bancaire et du commerce de partout dans le monde, la rencontre a servi de plateforme pour l’échange des idées relatives à la façon de financer le commerce dans un contexte de crise financière avec l’objectif de palier l’impact de la crise sur le continent.

Le conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé une initiative de Financement du commerce de 1 milliard de dollars américains, dont une première tranche de 500 millions de dollars sera utilisée pour renforcer le Financement du Commerce par les opérations en cours et des nouvelles lignes de crédit avec plusieurs banques africaines.

L'une des premières conséquences de la crise financière globale a été la forte diminution de liquidité sur les marchés internationaux qui, à son tour, a touché négativement la capacité des banques à financer, entre autres, le commerce des marchés émergents, à cause de leur perte d’appétit pour toute forme de risque ainsi qu’à une gestion bien plus austère.  L'Afrique n'a pas été épargnée, et comme la crise continue à s’étendre, la capacité de faire face à cette demande historique de financement du commerce représente un grand défi. En même temps, le coût pour l'économie mondiale du défaut de soutien au financement du commerce en général – surtout du financement du commerce à court terme – pourrait avoir des conséquences radicales pour les exportateurs et les importateurs dans le monde entier, principalement en Afrique.

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a récemment préparé une stratégie de réponse à la crise, comprenant une Initiative de financement du commerce pour soutenir les flux commerciaux et l’appui au financement du commerce.  La BAD veille également à collaborer sur ce plan avec d'autres institutions financières internationales (IFI) afin de regrouper les forces et maximiser l'impact à un moment où l'action commune vers la démultiplication de l'impact est essentielle, compte tenu de la gravité de la crise.