Donald Kaberuka annonce trois nominations au sein de la haute direction de la BAD

16/02/2012
Share |

Au terme d’un processus de recherche internationale, le président de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, aujourd’hui, trois nominations au sein de la Haute direction de la BAD. Les nominations sont les suivantes :

  • M. Emmanuel Mbi  Directeur général des opérations
  • Mme Sue Wardell    Vice-président, Services institutionnels
  • M. Tarek Rouchdy  Auditeur général

Emmanuel Mbi, de nationalité camerounaise, arrive de la Banque mondiale où il était directeur de la stratégie. Il a à son actif des qualités reconnues de leadership et une vaste expérience des opérations dans différentes régions d’Afrique.

Sue Wardell, de nationalité britannique, actuellement directrice au DfID, s’est distinguée par ses talents de manager, la  maîtrise des questions de développement  et  une connaissance approfondie de l’Afrique.

Tarek Rouchdy, de nationalité égyptienne, est doté d’une longue expérience du secteur financier, y compris à la tête du département de l’audit interne  dans une institution sœur basée à Londres, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

« Je me réjouis d’accueillir bientôt ces trois collègues au sein de l’équipe de la Haute direction de la BAD, » a déclaré Donald Kaberuka. « Ils joueront un rôle majeur dans la poursuite des efforts remarquables menés par leurs prédécesseurs pour porter toujours plus haut le flambeau de la Banque et relever les défis à venir. »

Le nouveau directeur des opérations, Emmanuel Mbi, a déclaré : « Je suis très heureux de cette opportunité de servir notre cher continent à ce poste unique. La Banque africaine de développement s’est hissée au rang de l’une des principales institutions mondiales de développement. C’est pour moi un honneur d’entrer dans une équipe qui gagne et de lui apporter ma contribution. »

Parlant de sa nomination au poste de vice-présidente des services institutionnels, Sue Wardell a déclaré : “Cette nomination me réjouit. Au fil des ans, j’ai vu la Banque africaine de développement répondre aux besoins de la région au fur et à mesure de leurs changements. J’ai une très grande admiration et un très profond respect pour ce qu’elle fait et pour son personnel. J’attends avec impatience de travailler avec le président Kaberuka, le conseil et le personnel de la Banque, à la poursuite de son objectif qui est d’améliorer durablement la vie des Africains.”

Le nouvel auditeur général, Tarek Rouchdy, a déclaré pour sa part : “Le fait de me retrouver sur le continent où j’ai passé la moitié de ma vie, et de pouvoir jouer un rôle si influent dans l’institution financière la plus vitale pour l’Afrique est, je le dis franchement, le tournant et le défi les plus enthousiasmants de ma carrière à ce jour. J’attends avec impatience de travailler avec le président Kaberuka, mes nouveaux collègues, spécialement les fonctionnaires de mon département, et d’apporter ma meilleure contribution à l’accomplissement du mandat et à la réalisation des objectifs de la Banque. »