Début de la première visite officielle du président de la BAD au Nigeria

Adesina rencontre l’équipe économique, félicite les autorités pour leurs initiatives audacieuses et annonce l’octroi d’un don d’urgence pour les personnes déplacées à l’intérieur du pays

26/09/2016
Share |

La première visite officielle au Nigeria de Akinwumi Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a débuté lundi par une séance d’interactions avec l’équipe économique du Gouvernement, présidée par le vice-président, Yemi Osinbajo. Cette séance a été axée sur la question de la récession actuelle du pays et l’appui que peut lui apporter la Banque pour la surmonter. 

Dans son discours d’ouverture, le vice-président Osinbajo a souligné l’importance de cette réunion, en précisant que la BAD demeurait un partenaire important dans les efforts de développement du Nigeria. Et d’ajouter : « Ce forum offre une plateforme crédible qui permet d’initier un dialogue politique sur les programmes du Gouvernement et les points critiques où la BAD peut apporter son assistance ».

Cette visite a lieu à un moment où des vents contraires freinent l’économie nigériane. Le pays connaît une récession économique. Le Nigeria, la plus grande économie d’Afrique, a vu ses activités économiques baisser de 2,6 % au second trimestre de l’année 2016 par rapport à la même période de 2015. Par conséquent, les trois plus grandes agences internationales de notation financière ont révisé à la baisse celle du pays. 

Adesina a réaffirmé le soutien de la Banque aux autorités nigérianes : « Nous ne sommes pas des amis des beaux jours », a déclaré le président. Le Nigéria est un membre fondateur clé de la BAD. Il s’agit de l’actionnaire le plus important de la Banque et du financeur du troisième guichet concessionnel de la Banque, que constituent le Fonds spécial du Nigeria (FSN) et le Fonds de coopération technique du Nigeria (NTCF). Le pays figure également parmi les principaux bénéficiaires de prêts et des dons de la Banque avec un portefeuille actuel dont le montant cumulé s’élève à 4,6 milliards de dollars EU. 

« Nous sommes très reconnaissants du soutien de la Banque », a déclaré le ministre des Finances,  Kemi Adeosun.

Adesina a en outre félicité les autorités nigérianes pour les mesures audacieuses qui ont été prises en vue de remédier à la situation économique. 

La Banque va intensifier ses opérations dans le pays et devrait considérablement accroître son portefeuille sur les prochaines années. Au cours des deux années à venir, la Banque effectuera plusieurs interventions novatrices dont un don de 300 millions de dollars EU destinée au programme ENABLE Youth ainsi qu’une aide de 200 millions de dollars EU devant être consacrée à la deuxième phase du Programme de soutien à la transformation agricole, qui viendra s’ajouter aux 150 millions de dollars EU déjà accordés pour la réalisation de la première phase de ce programme. 

La Banque met aussi actuellement en place une opération de soutien budgétaire de 1 milliard de dollars EU afin d’aider le Gouvernement à amortir les effets averses de la chute considérable des prix du pétrole et de contribuer à la réduction du déficit budgétaire du pays. 

Les membres de l’équipe économique du Gouvernement, entre autres les ministres des Finances, du Budget et de la Planification, de l’Agriculture, de l’Industrie, du Commerce et des Investissements, de la Condition féminine, du Travail et de l’Emploi, ont présenté leurs politiques et programmes ainsi que les secteurs où la Banque peut fournir un soutien crucial. 

Adesina a également annoncé l’octroi d’un don d’urgence d’un million de dollars EU destiné à aider les personnes déplacées dans le nord-est du Nigeria qui souffrent de la faim, de la malnutrition et de maladies — question également abordée dans la présentation de l’équipe économique.