Le président de la BAD, Donald Kaberuka, fait ses adieux aux autorités tunisiennes en réitérant le soutien de l’institution au pays

01/08/2015
Share |

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, dont le mandat s’achève le 31 août prochain, a fait ses adieux le 31 juillet aux autorités tunisiennes, notamment au président de la République, Béji Caïd Essebsi. Ce fut l’occasion pour Kaberuka d’exprimer toute sa gratitude aux autorités pour l’hospitalité dont la BAD a bénéficiée lors de sa relocalisation de 2003 à 2014.

«Nous sommes très reconnaissants de ce que la Tunisie a fait pour la Banque africaine de développement », a-t-il déclaré.

Pour sa part, le Président Tunisien a remercié Kaberuka pour sa visite et a rendu hommage au soutien résolu de la BAD à son pays. Essebsi a également souhaité ses meilleurs vœux de réussite à l’institution et souligné le rôle primordial qu’elle est en train de jouer pour la promotion du développement du continent.

Kaberuka a saisi l’occasion pour réitérer le soutien de la BAD à la Tunisie, notamment en cette période cruciale, où le pays fait face à autant de défis que de perspectives prometteuses. La BAD continuera d’accompagner la Tunisie dans la réalisation de ses programmes de développement, au bénéfice de tous, notamment les jeunes, a souligné le président de la BAD.

Kaberuka a également rencontré le Premier Ministre Habib Essid, une occasion pour lui de saluer la volonté des autorités à renforcer la croissance économique malgré les problèmes de sécurité que le pays rencontre. Le président de la BAD était accompagné d’une délégation comprenant l’administrateur en charge de la Tunisie, Abdelmajid Mellouki.

La BAD prévoit d’investir environ deux milliards de dinars en 2015 et 2016 pour soutenir la croissance et la création d’emplois. Elle travaille également à un nouvel appui budgétaire, qui devrait être décaissé avant la fin de l’année 2015.

Cette opération mettra l’accent sur la réduction des disparités régionales, la valorisation de la main d’œuvre et la promotion du secteur privé et des PME. Partenaire historique de la Tunisie, la BAD y a financé son tout premier projet en 1968. Et la Tunisie fait partie des trois plus importants bénéficiaires de ses financements. Le portefeuille actif de la BAD en Tunisie s’élève à près de 1,17 milliard de dollars EU soit approximativement 2,3 milliards de dinars tunisiens.


Sections Connexes