Le Président de la BAD en Egypte - Vers un nouveau partenariat pour un secteur privé compétitif

09/08/2011
Share |


Le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, effectue une visite de travail de deux jours en Egypte.

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre Essam Sharaf et les membres du gouvernement, lundi 8 août, M. Kaberuka a réaffirmé le soutien continu de la Banque alors que le pays passe par une période de profonds bouleversements.

"L'Egypte passe par une transition délicate et complexe, et en tant qu’un des plus proches partenaires au développement du pays, je suis là pour écouter,  consulter et déterminer la meilleure manière d’apporter notre soutien", a t-il dit. "Gérer de très fortes attentes sociales en temps de chocs économiques est une tâche colossale quel que soit le scénario, n'importe où. "

Le président de la Banque africaine de développement a expliqué que "trouver un équilibre entre les besoins sociaux tout en se concentrant sur les impératifs de création d'emplois à long terme nécessite un secteur privé qui soit compétitif, plutôt que la recherche de rentes. Mais il est aussi absolument essentiel pour l'Egypte et d'autres pays d'Afrique du Nord de mettre en place, à moyen terme, de robustes filets de sécurité sociale qui soient efficaces et financièrement viables - et qui s'appuient sur les meilleures pratiques parmi les pays à revenu intermédiaire, ailleurs dans le monde ».

La Banque africaine de développement, les institutions financières internationale sœurs, y compris celles du monde arabe, et d'autres partenaires travaillent avec les autorités en Egypte et dans d'autres pays d'Afrique du Nord pour bâtir les fondations d'une croissance inclusive et durable.

Le Premier ministre Sharaf a exprimé sa pleine confiance dans la reprise économique de l'Egypte, le rebond des investissements et une transition réussie. Il a exprimé son appréciation pour la Banque africaine de développement comme l'un des plus grands partenaires de l'Egypte pour le développement des infrastructures. "Nous devons continuer à investir dans les infrastructures - y compris celles qui relie l'Egypte de façon transparente à d'autres parties de l'Afrique", a-t-il dit.

Le Premier ministre Sharaf a déclaré que l'Egypte est déterminée à renforcer la coopération dans le cadre de l'initiative du Bassin du Nil.

La Banque africaine de développement et le gouvernement de l'Égypte ont signé hier un prêt de 550 millions USD pour financer la majeure partie d'une nouvelle centrale de 650 mégawatts à Suez, à 150 kilomètres à l'est du Caire. Cet investissement, le plus important de la BAD en Egypte, va puiser dans les abondantes ressources  en gaz naturel du pays pour produire de l'énergie propre.

Fayza Aboulnaga, Ministre de la Planification et de la Coopération internationale, qui a signé le contrat de prêt au nom du gouvernement égyptien, a déclaré: «Cet accord démontre le solide partenariat entre le gouvernement de l'Égypte et la Banque africaine de développement. La Banque est restée un indéfectible soutien de l'Egypte, surtout en ces temps particulièrement difficiles. "

Le président de la BAD doit également rencontrer la communauté d'affaires, la société civile, des donateurs et des membres du corps diplomatique au Caire.