Le président de la BAD s’engage à renforcer le soutien financier au Mozambique

05/04/2016
Share |

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a effectué une visite d’un jour à Maputo, au Mozambique, au cours duquel il a réaffirmé l’engagement de la Banque à continuer de soutenir la croissance économique de ce pays.

À la tête d’une équipe de hauts cadres de la Banque, Adesina a tenu une réunion conjointe avec Adriano Maleiane, le ministre de l’Économie et des Finances et gouverneur du Groupe de la BAD, Pedro Couto, le ministre de l’Énergie et des Ressources minérales, Jose Pacheco, le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Ernesto Gove, le gouverneur de la Banque du Mozambique et gouverneur suppléant de la BAD, et Mateus Magala, président de la société publique de fourniture d’électricité (EDM).

« Nous sommes en train de revitaliser notre économie en nous concentrant sur les domaines prioritaires suivants : l’agriculture, l’énergie et les infrastructures. Nous avons besoin de beaucoup d’investissements, et la BAD a beaucoup à donner », a affirmé le ministre de l’Economie et des Finances.

Les « Cinq grandes priorités », c’est-à-dire les cinq objectifs prioritaires de développement de la Banque, répondent à cet appel. « J’ai le grand plaisir de vous annoncer que nous renforcerons notre dotation de fonds dans le domaine de l’énergie. Nous apporterons au Mozambique un soutien maximal dans le secteur de l’énergie », a déclaré le président de la BAD.

La BAD prévoit de créer un fonds de 12 milliards de dollars EU consacré au secteur de l’énergie au cours des cinq prochaines années, et de mobiliser environ 50 milliards de dollars EU supplémentaires du secteur privé afin d’assurer l’accès universel à l’électricité en Afrique d’ici 2025.

« La Banque a également le projet d’établir des partenariats ayant le pouvoir de transformer le secteur de l’agriculture, dans l’objectif commun d’alimenter toute l’Afrique », a ajouté  Adesina. Concernant les infrastructures, il a encouragé la création de projets régionaux et de routes transnationales.

Adesina a également été reçu par le président du Mozambique, Filipe Jacinto Nyusi. Le président de la Banque a applaudi les efforts déployés par ce dernier pour consolider l’économie du pays, et il s’est engagé à renforcer considérablement le soutien financier de la Banque au pays, ainsi que de lui apporter son aide dans les domaines de la création d’emplois pour les jeunes et de la lutte contre les inondations et la sécheresse.

Le vendredi 1er avril, le président de la Banque africaine de développement a annoncé l’octroi d’une enveloppe de 549 millions de dollars EU qui viendra soutenir les 14 pays d’Afrique de l’Est et australe les plus durement touchés par de fortes sécheresses. Six pays sont considérablement affectés et demandent de bénéficier immédiatement des ressources d’urgence dont dispose la Banque. Il s’agit de l’Éthiopie, de la Somalie, du Lesotho, du Malawi, du Mozambique et du Swaziland. La Banque octroiera une aide d’urgence s’élevant à un million de dollars EU au Mozambique en 2016, ainsi que 14 millions de dollars EU supplémentaires en 2017 destinés à un plan plus vaste lié à la sécheresse.

Depuis le début de ses activités au Mozambique en 1977, le Groupe de la BAD a octroyé environ deux milliards de dollars EU à 95 opérations. Ces fonds venant en supplément de l’appui budgétaire général sont allés essentiellement aux secteurs du transport, de l’énergie et de l’agriculture.

Le portefeuille actuel de la BAD au Mozambique est constitué de 19 projets dans les secteurs public et privé et s’élève à un total de plus de 600 millions de dollars EU.