Le président de la BAD constate l’impact de la crise financière en Zambie

06/04/2009
Share |

President-Zambia

Le président Kaberuka, qui est arrivé le 4 avril 2009 en Zambie pour participer à un Comité consultatif de haut niveau sur le corridor nord-sud du COMESA-EAC-SADC, a visité le 5 avril deux mines de cuivre de la région productrice de ce métal en Zambie. Les mines, Luanshya et Mufurila, sont situées à 350 km au nord de la capitale, Lusaka. La chute rapide des prix des matières premières au cours des cinq derniers mois a affecté négativement les recettes internationales de la Zambie, qui dépend beaucoup des exportations de cuivre. En réponse à cette baisse, deux mines ont fermé leurs opérations tandis que d’autres ont réduit leur production de manière significative.

Le management des deux mines a informé le président Kaberuka qu’en réponse au bas prix du cuivre sur le marché international, les entreprises ont été forcées de réduire leurs activités de manière drastique, entrainant d’importantes compressions de personnel. Luanshya, qui est la mine la plus affectée, a cessé ses opérations en décembre 2008 et ne fait l’objet que d’activités de maintenance. Quelque 2 000 employés ont été licenciés. A la mine Mufurila, un total de 1 000 employés a été remercié et un contingent de 6 000 contractuels a aussi perdu leur emploi.

M. Kaberuka s’est fait dire qu’en plus de la baisse des revenus conséquente à la chute des prix du cuivre, des facteurs locaux, telles les taxes élevées et l’inflation, ont aussi contribué négativement à la situation actuelle. M.Kaberuka a remercié le management des mines pour ces visites, qui démontrent amplement combien la crise financière actuelle affecte les pays qui, comme la Zambie, dépendent grandement des exportations de ressources minières.