Le président de la BAD fait part de sa vision de l’avenir de la Banque et du continent africain lors du 26e Sommet de l’Union africaine à Addis Abeba

Share |

De: 21/01/2016
A: 31/01/2016
Lieu: Addis-Abeba, Éthiopie

Le 26e Sommet de l’Union africaine, à Addis Abeba (Éthiopie) du 21 au 31 janvier 2016, a été l’occasion pour le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, d’exposer sa vision du rôle de la Banque et de l’évolution du continent dans les années à venir. 

L’objectif global de la participation de la BAD à la Conférence dont  le thème est  « 2016 : Année africaine des droits de l’Homme avec une attention particulière pour les droits des femmes », est de positionner la Banque en tant qu’acteur clé capable de mobiliser des ressources pour soutenir les pays africains dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063.

Le président de la BAD a tenu également à élargir le dialogue sur les nouvelles priorités institutionnelles de la Banque, « les Cinq Grandes Priorités », à savoir éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des Africains. Le Sommet a aussi été l’occasion de discuter du Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique, présenté récemment à Davos, en Suisse, au cours des réunions annuelles du Forum économique mondial. 

Le Nouveau pacte pour l’énergie en Afrique est une initiative transformatrice axée sur le partenariat, dont l’objectif ambitieux est de fournir un accès universel à l’énergie en Afrique d’ici 2025. Pour atteindre cet objectif, la Banque africaine de développement collabore avec les gouvernements et le secteur privé, dans le cadre d’initiatives bilatérales et multilatérales relatives au secteur énergétique ; le but est de développer un Partenariat transformateur pour l’énergie en Afrique, véritable plateforme de collaboration entre le secteur public et le secteur privé favorisant un financement novateur dans le secteur de l’énergie en Afrique.

La 34e session du Comité d’orientation des chefs d’État et de gouvernement du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique), qui s’est tenue  le 29 janvier, a  fourni  l’occasion pour le président de la BAD de réaffirmer le soutien de cette dernière au NEPAD dans la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de la Commission de l’Union africaine et du Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA).

L’Agenda 2063 est un cadre stratégique devant servir à la transformation socioéconomique du continent dans les 50 années à venir. Il s’appuie sur les initiatives, actuelles et passées, de croissance et de développement durable du continent, et cherche à accélérer leur mise en œuvre.

Chaque année, le Sommet de l’Union africaine (UA) réunit différentes parties prenantes pour discuter des questions d’actualité présentant un intérêt particulier pour le développement économique de l’Afrique. La 26ème Session ordinaire de l’Assemblée des chefs d’État de l’UA s’ouvre officiellement le 30 janvier. Le Sommet de l’UA  avait à son programme un déjeuner spécial des chefs d’État et de gouvernement, dans le but de saluer l’effort de solidarité qui s’est manifesté dans la lutte contre le virus Ebola à travers le déploiement de professionnels de santé, ce dans le cadre de la mission d’appui de l’Union africaine pour la riposte contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest (ASEOWA).