Le président de la BAD prend la parole à « Croire en l’Afrique » avant le Sommet de Washington

04/08/2014
Share |

Mettant l’accent sur l’importance de l’économie africaine, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, a ouvert le 3 aout 2014 la journée « Croire en l’Afrique », à quelques jours du Sommet des dirigeants États-Unis/Afrique prévu cette semaine à Washington.

« Nous devons trouver comment financer nous-mêmes notre développement », a-t-il dit en parlant de l’Afrique. Et d’ajouter qu’ « Un pays qui compte sur les autres pour financer son propre développement est condamné à l’échec ».

Prenant la parole aux côtés de plusieurs dirigeants, dont le président de Madagascar, des représentants de haut niveau de la Guinée et du Cameroun et des cadres travaillant dans la région, Donald Kaberuka a exposé le programme de ce forum éducatif portant sur les possibilités d’investissement en Afrique. Selon le président de la BAD « le premier pas à faire pour encourager les investissements (dans les pays du continent), estest de changer la perception de l’Afrique ».

La présidente de la Commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a fait écho aux propos de  Kaberuka : « La ressource la plus précieuse dans laquelle nous souhaitons investir, c’est notre peuple », a-t-elle dit.

« Croire en l’Afrique » est une initiative menée par la diaspora africaine. Fondée par d’anciens membres du personnel du Congrès américain et par des dirigeants africains établis aux États-Unis, elle vise à rendre autonomes les jeunes Africains, à éduquer les décideurs politiques en matière de croissance économique sur le continent, et à souligner la montée progressive de cette dernière dans l’économie mondiale.

Donald Kaberuka a été élu président de la BAD en 2005, devenant ainsi le septième président du Groupe depuis sa création en 1963. Il remplit actuellement un second mandat de cinq ans.