Le président de la BAD à la Table ronde des hommes d’affaires africains sur Ebola, à Addis-Abeba

06/11/2014
Share |

Le président du la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka, prendra part à la Table ronde des  hommes d’affaires africains sur Ebola, à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 8 novembre 2014. Cette réunion se déroulera au Siège de l’Union africaine.

La Table ronde est organisée conjointement par l’Union africaine (UA), la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) dans le but de sensibiliser les dirigeants d’entreprise africains à la maladie à virus Ebola et à apporter leur soutien à la lutte contre l’épidémie.

La réunion sera présidée par Nkosazana Dlamini Zuma, présidente de l’Union africaine, et Carlos Lopes, secrétaire exécutif la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, y participera. Parmi les chefs d’entreprise attendus à cette rencontre : Aliko Dangote, président du Groupe Dangote, Strive Masiyiwa, fondateur et président de Econet Wireless, Patrice Motsepe, président de Africa Rainbow Minerals Ltd. et  James Mwangi, DG du Equity Bank Group. L’on s’attend à ce que les représentants d’institutions de développement et de missions de premier plan en Afrique, ainsi que ceux de gouvernements africains et non africains, soient aussi présents à la Table ronde. 

Donald Kaberuka saisira cette occasion pour lancer un appel aux dirigeants d’entreprise africains  afin de les inciter à se joindre à la Banque africaine de développement, l’UA, la CEA et aux gouvernements africains pour fournir des ressources susceptibles de permettre au continent d’accélérer  l’éradication de l’épidémie d’Ebola.

La Banque a été en première ligne dans la mise à disposition d’un soutien financier aux pays sévèrement affectés par la maladie, notamment, la Sierra Leone, le Libéria et la Guinée et, à ce jour, elle a engagé 223 millions de dollars US dans ce contexte.

Selon les estimations de la Banque, la crise de l’Ebola actuelle va réduire en 2014 la croissance du PIB en Guinée de 2,4 %, au Libéria de 3,9 % et en Sierra Leone de 3,7 %. En Sierra Leone, l’inflation des prix pourrait atteindre 29,4 %.

La Table ronde des hommes d’affaires africains servira donc de plateforme de « sensibilisation » destinée à convaincre les dirigeants d’entreprise d’Afrique de continuer à investir dans ces pays. L’engagement de la communauté des affaires du continent est indispensable à la création d’emplois et à la préparation au redressement économique post-Ebola.