Angola : l’appui aux infrastructures et au secteur de l’électricité au menu de la visite officielle du Président de la BAD

Share |

De: 27/07/2014
A: 30/07/2014
Lieu: Luanda, Angola

Du 28 au 30 juillet 2014, le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, sera en visite officielle en Angola. Objectif : soutenir les efforts du gouvernement angolais dans la mise en œuvre de son vaste programme d’infrastructures et de ses réformes politiques, nécessaires au bon fonctionnement du secteur de l’énergie, de la gestion des finances publiques et des procédures de passations de marché. Certaines de ces réformes, qui ont été accordées avec le gouvernement angolais, devraient  être mises en œuvre à travers le Programme d’appui budgétaire au secteur des infrastructures, approuvé le 13 mai 2014 par le Conseil d’administration de la BAD.

Durant son séjour, le Président Kaberuka rencontrera le Président de la République d’Angola, José Eduardo dos Santos, le Vice-Président, Manuel Domingos Vicente, ainsi que le Président du Fonds souverain angolais, José Filomeno dos Santos, avec lesquels il échangera sur diverses questions relatives au programme de développement du pays.

Fait notable, l’engagement de la BAD à soutenir le programme de développement des infrastructures en Angola est estimé à 1 milliard de dollars EU. Le programme de travail de la Banque dans le pays met l’accent sur l’appui aux réformes gouvernementales, à même d’améliorer l’efficacité opérationnelle, la compétitivité et la viabilité du secteur de l’énergie ; il s’attache également à garantir davantage de transparence et d’efficacité dans la gestion des finances publiques. Les réformes choisies pourraient contribuer à accélérer la croissance économique et la diversification de l’économie angolaise, surtout dans le secteur non pétrolier.

Ce programme de réformes  compte quatre volets majeurs :

  • la restructuration du secteur de l’énergie et l’amélioration de l’environnement réglementaire ;
  • la promotion de l’investissement du secteur privé dans le secteur de l’énergie ;
  • l’amélioration de la transparence et de l’efficacité de la gestion des finances publiques ; et
  • l’appui au renforcement des capacités institutionnelles et à la formation en gestion.

Coopération entre la BAD et l’Angola

Créé en 1964 à Khartoum, le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution financière de développement en Afrique. La Banque compte actuellement 54 membres régionaux et 24 membres non régionaux. L’Angola est devenue membre de la BAD en 1980. Trois ans plus tard, en 1983, la Banque y démarrait ses activités et y a investi, depuis, un montant cumulé de plus de 497 millions de dollars EU. La Banque a en outre approuvé, le 13 mai 2014, un prêt de 1 milliard de dollars EU en soutien au programme de développement des infrastructures en Angola. Classé pays à revenu intermédiaire depuis janvier 2013, l’Angola est devenue, en septembre 2013, membre du Fonds africain de développement (FAD), afin d’appuyer le développement des pays à faible revenu.