Le guichet Secteur privé de la BAD investit dans le Fonds d’investissement pour la santé en Afrique-Investissement de 10 millions d'euros dans le Fonds d'investissement pour la santé en Afrique

17/06/2009
Share |

Tunis, le 17 juin 2009 – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi à Tunis, un investissement de 10 millions d’euros dans le Fonds d’investissement pour la santé en Afrique (IFHA). L’IFHA est un fonds multinational de capital-investissement qui fait œuvre de pionnier en entrant au capital d’entreprises privées dans la chaîne de valeur des soins de santé. Ce fonds recourt aux instruments de marché pour accroître l’efficacité et la qualité des soins de santé en Afrique. Il s’intéresse principalement aux institutions d’assurance santé, aux structures de production et aux chaînes de distribution de produits pharmaceutiques. Il compte investir entre 500 000 euros et 5 millions d’euros.

Le secteur des soins de santé en Afrique souffre d’un cruel manque de financements, les investissements sur les 10 prochaines années étant estimés à près de 2,5 milliards d’USD par an, dont la moitié dans le secteur privé qui connaît une croissance rapide. S’il est mis convenablement à contribution, le secteur privé peut servir de complément à l’État pour répondre aux besoins de toutes les couches de la population en Afrique subsaharienne. L’IFHA ambitionne d’élargir la couverture de l’assurance maladie à travers le continent, améliorer l’utilisation des services de santé, accroître et rationaliser la production locale et la distribution de produits pharmaceutiques de qualité. En régime de croisière, les entreprises de son portefeuille emploieront environ 1 750 personnes, dont près de 750 seront des professionnels de la santé et 850 des femmes.

La BAD est l’un des investisseurs stratégiques du fonds. En investissant dans l’IFHA, la BAD poursuit sa stratégie de collaboration avec les principaux partenaires au développement en vue d’exploiter des synergies dans les domaines sociaux comme le secteur de la santé.

La Banque africaine de développement (BAD) est une institution multilatérale qui se consacre à la promotion du développement durable en Afrique. Institution financière de développement de premier plan sur le continent, elle mobilise des ressources pour le progrès économique et social de ses 53 pays membres régionaux (PMR).

La BAD propose au secteur privé une gamme de produits financiers, en complément à ses opérations classiques de prêt aux pouvoirs publics. Par ses opérations du secteur privé, le Groupe de la Banque veut promouvoir des normes solides de gouvernance sociale et institutionnelle, et aider les entreprises africaines à adopter les meilleures pratiques, ce qui leur permettrait de gagner en compétitivité aussi bien sur le continent que sur les marchés internationaux. Les projets du secteur privé approuvés récemment représentent en moyenne 1,5 milliard d’USD par an en Afrique.