Une visite de la BAD apporte le sourire aux enfants du Village SOS de Gammarth

21/04/2009
Share |

DSC0941

En conformité avec la responsabilité sociale et institutionnelle de la Banque africaine de développement (BAD), la vice-présidente des services institutionnels (CVSP) de la BAD, Arunma Oteh, a conduit, jeudi à Tunis, une délégation de la vice-présidence chargée des services institutionnels (CSVP) au Village SOS à Gammarth. Le Village SOS est une ONG internationale. Sa mission est de prendre en charge les enfants sans soutien familial et à leur redonner la joie de vivre au sein d’une nouvelle famille. Actuellement, le Village SOS de Gammarth accueille quelque 1.500 enfants. La visite de CSVP est en conformité avec la responsabilité sociale et institutionnelle du Groupe de la Banque, concernant ses devoirs et obligations envers les parties prenantes et communautés, de contribuer à l’amélioration de leur bien-être.

Apres avoir accueilli la délégation de la BAD, le directeur de l’ONG, M. Slim Ben Arab, a fait une présentation sur le projet d’extension du village. «Nous nous réjouissons de votre présence parmi nous », a-t-il indiqué, ajoutant que «Votre présence est un symbole d’amour pour ces enfants qui nous entourent». Prenant à son tour la parole, au nom du complexe, Mme Oteh a exprimé le soutien de CSVP aux activités du village. « Je suis très impressionnée par votre dévouement.», a-t-elle souligné, remettant au directeur, le chèque de 8 000 dinars ainsi qu’un lot d’ouvrages et des sacs d’école pour les enfants. Cette somme, est destinée à appuyer vos dépenses, a-t-elle indiqué. Au lieu d’utiliser leur budget de représentation, le personnel du Complexe CSVP a estimé que celui-ci pourrait contribuer à résoudre les question d’éducation, de santé et le bien-être général des enfants du village SOS, estime-t-on également.  Mme Oteh a souligné le rôle clé que joue le village dans la vie de ces nombreux enfants. «Le monde de ces enfants, sans votre assistance aurait été plus difficile», a estimé Mme Oteh, ajoutant que «par vos actes, vous leur accordez une chance pour l’avenir. Au nom de mes collègues, je vous dis merci pour le travail que vous faites».

Le directeur du Village a conduit la délégation pour une visite des locaux. La délégation de la Banque s’est entretenue avec chaque enfant et a remercié les mamans. «Vous êtes si importantes pour ces enfants », a-t-elle précisé, avant de signer le livre d’or du Village : «Merci pour tout ce que vous faites pour permettre à ces enfants de rêver d’un avenir meilleur. Nous, à la BAD, avons la conviction que ces enfants représentent l’avenir de l’Afrique : de futurs juristes, ingénieurs, économistes, médecins». Le représentant officiel de la BAD en Cote d’Ivoire, Ngardinga Sangbé, pour sa part,  a estimé que l’action de CSVP est louable. «Je suis à la fois ému et fier de savoir que dans ce pays, les enfants qui peuvent avoir perdu tout espoir, ont au moins eu la chance de grandir dans un environnement aussi merveilleux. Il s’agit d’un exemple à dupliquer dans nos pays membres régionaux », a-t-il souligné. « Le modèle SOS Village est exactement ce dont nous avons besoin au 21ème siècle, d’autant plus que beaucoup d’enfants sont en danger permanent et ont grand besoin d’une vie stable », a ajouté Mme Maïmouna Dabo-Diouf, ancienne présidente du Conseil du personnel, abondant dans le même sens. Mlle Hanen Ben Hamida du Front Office CSVP, a estimé pour sa part que «ce genre de rencontre renforcera les liens entre le Groupe de la BAD et la communauté tunisienne». «Tout ce que nous faisons devrait commencer par les enfants et c’est justement ce geste que viens de poser notre complexe», a conclu M. Abdoulaye Traoré, expert en matière de contrôle de qualité. L’association des villages SOS de Tunisie a été créée en 1981 et a pour objectif de prendre en charge les enfants en danger en leur offrant une famille d’accueil, une maison et l’amour.