La BAD sur le point de reprendre ses opérations en Somalie

25/02/2013
Share |

Une délégation du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a effectué une mission à Mogadiscio, en République fédérale de Somalie, du 14 au 19 février 2013. Le programme de la mission visait à échanger avec les autorités somaliennes autour des questions stratégiques de développement économique et institutionnel du pays. La perspective envisagée portait sur l’avenir des activités et des opérations de la Banque en Somalie, à l’heure où la paix et la réconciliation deviennent une réalité.

La délégation a été reçue en audience par le président de la République fédérale de Somalie, Hassan Sheikh Mohamud et le Premier ministre Abdi Farah Shirdon, ainsi que par d'autres hauts fonctionnaires des ministères des Finances et de la planification, des Ressources nationales, du Développement humain. Une séance de travail a également eu lieu avec le gouverneur de la Banque centrale de Somalie. Les discussions ont porté principalement sur la manière de renouer le dialogue et d’échanger sur les priorités du gouvernement ainsi que sur le soutien attendu de la Banque dans le processus de redressement et de reconstruction de la Somalie. Le président a, entre autres, mis l’accent sur la sécurité, la justice, la gestion des finances publiques et le renforcement des capacités, jugées comme les plus fortes priorités actuelles.

La Banque a indiqué avoir intensifié son dialogue avec la Somalie ces dernières années malgré les arriérés du pays, et lui avoir alloué 3,8 millions de dollars EU via sa Facilité en faveur des Etats fragiles (FEF), au titre du soutien ciblé pour le renforcement des capacités et du savoir. La BAD a également fourni une aide d'urgence en 2010 et 2011, dans le contexte de crise alimentaire et humanitaire qui sévissait dans le pays. Concernant l'apurement des arriérés, la Banque a informé les autorités que la Somalie pourrait bénéficier d’une intervention du guichet d’apurement des arriérés de la FEF, à la suite d'une évaluation de son admissibilité en plusieurs étapes. La BAD a pris l'engagement de se concerter immédiatement avec la Banque mondiale et le FMI sur cette question de l'apurement des arriérés de la Somalie. L'Unité de la coordination de l’aide, qui vient d’être créée au sein du ministère des Finances somalien, s’emploie à répertorier les donateurs afin de garantir une synergie et une complémentarité des interventions.