La BAD réaffirme son engagement à soutenir le Bénin dans ses efforts de développement

15/09/2009
Share |

Tunis, 15 septembre 2009 –  Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a réservé une suite favorable à la demande d’appui de la République du Bénin visant à permettre au pays de relever les nouveaux défis de développement engendrés par la crise financière mondiale.

Recevant le président Boni Yayi et sa délégation ministérielle le vendredi, 11 septembre 2009 à Tunis, le président du Groupe de la BAD, M. Donald Kaberuka a « réitéré la disponibilité de la BAD à poursuivre et à intensifier notre coopération bilatérale (qui) est exemplaire et multiforme ».

M. Kaberuka a indiqué que les réunions techniques entre les deux parties avaient déjà démarré après les rencontres préliminaires tenues par la direction du Groupe de la Banque et les membres de la délégation béninoise, arrivés à Tunis le jeudi 10 septembre.

« Monsieur le président, votre visite est particulièrement opportune.  Elle se déroule au moment même où nous allons entreprendre des actions déterminantes pour l’avenir, » a-t-il déclaré, citant  le démarrage des travaux de préparation de la sixième augmentation général du captal de la Banque, « au moment où nous nous apprêtons à lancer les activités de mobilisation des ressources du Fonds africain de développement, le douzième, qui couvrira la période 2011-2013 ; et bientôt le lancement de la préparation du document de stratégie pour votre pays pour la période 2010-2014 ».  .

Pour sa part, le président Yayi a relevé l’«heureuse coïncidence » de sa visite de demande de fonds avec la tenue des délibérations sur l’augmentation générale du capital de la Banque, et a fait observer que de nombreux pays africains confrontés aux mêmes défis que le Bénin, du fait de la crise économique mondiale, ne manqueront pas de se tourner vers la BAD pour solliciter son aide.

Le président Yayi a réitéré son soutien total à la Banque et à une augmentation du capital, pour lui permettre de faire face aux demandes croissantes de ressources venant des pays membres régionaux.

Le Bénin a un besoin important d’aide pour le développement des infrastructures (routes), pour la microfinance, notamment l’appui au petit artisanat et au petit commerce d’où les femmes et les personnes peu nanties tirent leur subsistance. Ce même besoin se fait sentir dans l’agriculture, la santé et l’éducation.

Les experts de la Banque et les membres de la délégation ont eu des échanges sur l’impact de la crise économique au Bénin, avec des exposés des ministres chargés des différents secteurs.

Après son élection en 2006, le président Yayi a déclaré que le gouvernement se concentrerait sur l’accélération et la durabilité de la croissance grâce à la bonne gouvernance, la promotion des activités du secteur privé, le développement des infrastructures économiques et l’appui au développement à la base. Cette dynamique s’appuiera sur les orientations stratégiques de développement à l’horizon 2011.

Le Groupe de la Banque a démarré ses opérations au Bénin en 1972. Depuis, l’institution a approuvé 81 opérations avec des engagements nets d’environ 595 milliards de francs CFA.  

Le président Donald Kaberuka a effectué une visite officielle au Bénin en mars 2008.

1 UC (Unité de compte) = 1.6606 US$ = 719.782 au 01/09/2009


Sections Connexes

Contact