La BAD réaffirme son soutien pour la reconstruction de la Somalie

27/05/2014
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a réaffirmé au cours d’une table ronde le vendredi 23 à la clôture des Assemblées annuelles 2014 qui se sont déroulées à Kigali (Rwanda), son soutien pour la reconstruction de la Somalie. Un pays qui s’est  engagé sur la voie de la paix et d’une stabilité irréversibles et durables.

Prenant la parole, Gabriel Negatu, directeur régional du centre régional de ressources pour l’Afrique de l’Est de la BAD, a déclaré que la fiche pays consacrée à la Somalie pour 2013-2015 a été approuvée en avril 2013. Elle énonce un programme à grande échelle de réengagement de la BAD, par l’intermédiaire du « Somalia Enhanced Programme » (SEP), qui formera la base du fonds fiduciaire multi donateurs de la BAD.

« Une note conceptuelle initiale sur le fonds fiduciaire multi donateurs de la BAD pour la Somalie a été préparée.  Elle est  actuellement examinée par nos collègues du département de la mobilisation des ressources et des financements externes de la Banque.  Elle fera plus tard l’objet de discussions avec les partenaires extérieurs et les donateurs potentiels », a déclaré Negatu.

Il a souligné que le versement de la subvention de 3,9 millions de dollars EU approuvée en décembre 2013 pour renforcer la gouvernance et les capacités est dans sa phase de mise en œuvre 

En vertu du SEP de la Banque, l’objectif consiste à établir un cadre macroéconomique et budgétaire.  Celui-ci promouvra la discipline budgétaire ainsi qu’une attribution et une utilisation stratégique et efficace des ressources publiques. Toute chose qui contribuera également à la stabilité macroéconomique, a-t-il indiqué.

Et d’ajouter qu’« environ 1,6 million de dollars EU ont été réservés au financement du renforcement des capacités statistiques dans l’ensemble de la Somalie, y compris au Pount et au Somaliland ».

« Ces capacités sont essentielles, notamment pour la planification macro-budgétaire et pour un programme suivi par les services du Fonds monétaire international (FMI) », a-t-il dit.

Actuellement, la BAD y a deux projets en cours. Un premier, consacré à une étude d’estimation de la population à travers le pays, se fait en partenariat avec d’autres donateurs, est mis en œuvre par le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP). Le deuxième est destiné au développement des capacités du département des statistiques du Somaliland.

« La Banque élabore actuellement un projet similaire de développement des capacités au Pount pour un coût d’environ 500 000 dollars EU.  En outre,  elle a engagé 160 000 dollars EU en partenariat avec la Banque mondiale (qui contribuera 200 000 dollars EU), en soutien à la préparation d’une stratégie nationale pour les statistiques du développement », a indiqué Negatu.  Depuis novembre 2013, la BAD travaille en partenariat avec le FMI et la Banque mondiale pour développer un programme complet de gouvernance financière.  Le programme est géré et mis en œuvre par le comité de gouvernance financière.

Au cours de la table ronde, les donateurs et les partenaires stratégiques ont convenu de l’importance de renforcer la coordination de l’assistance au pays et de la nécessité d’engager  le gouvernement pour la réussite de tous les programmes de soutien.