La BAD reçoit 45 millions de NOK pour les programmes de l’IPPF-NEPAD

06/02/2008
Share |

05 février 2008 – Le gouvernement norvégien a engagé 45 millions de NOK en faveur du Fonds spécial pour la préparation des projets d’infrastructure du NEPAD (IPPF-NEPAD) sur la période 2007-2009. Selon un communiqué récemment signé par M. Thorbjorn Gaustadsaether, Ambassadeur de Norvège en Tunisie, et contresigné par M. Modibo Touré, Secrétaire général de la BAD, la Banque a établi un programme d’activités pour le décaissement de ces fonds jusqu’en octobre 2009: présentation de deux rapports annuels au Comité de surveillance de l’IPPF-NEPAD approuvés par le Conseil d’administration et de deux rapports d’activités semestriels. La première des cinq tranches a été décaissée le 20 décembre 2007 et le dernier décaissement devrait intervenir en octobre 2009.

Saluant cette première contribution du gouvernement norvégien, Mme Rosalind Thomas, Directrice du Département du NEPAD, de l’intégration régionale et du commerce au Groupe de la Banque africaine de développement, a déclaré que « Cette initiative est une étape essentielle pour donner à l’IPPF-NEPAD les moyens d’accomplir sa mission. Elle démontre l’intérêt croissant suscité par le développement de l’infrastructure en Afrique. Nous remercions le gouvernement norvégien de cette contribution qui servira à financer la préparation d’importants projets d’infrastructure régionale en Afrique ».

Actuellement financé par le Canada et le Danemark, le Fonds spécial IPPF-NEPAD permet aux pays membres régionaux (PMR), aux communautés économiques régionales (CER) et à d’autres institutions intervenant dans le développement de l’infrastructure régionale à préparer des projets d’infrastructure régionale dans les domaines de l’énergie, de la gestion des ressources en eau transfrontières, du transport et des technologies de l’information et de la communication (TIC). En 2007, le Fonds a mobilisé 22,5 millions de dollars et attend en 2008 une contribution de 6 millions de livres du DfID (Royaume-Uni) et de 2 millions d’euros de l’Allemagne pour le renforcement des capacités de développement de l’infrastructure dans les CER. Il cible, en outre, des pays comme le Japon, la Chine, l’Inde et un certain nombre de pays africains en vue de leur contribution. La BAD envisage de lui verser une contribution financière sur son revenu net.

L’IPPF-NEPAD soutient les activités du cycle des projets en vue de l’instauration durable d’un environnement propice au développement, de l’infrastructure et à la participation du secteur privé. Le Fonds apporte son concours aux initiatives de renforcement des capacités institutionnelles en vue de la mise en place d’un cadre porteur pour le développement de l’infrastructure. Les activités éligibles au financement sont les services de conseil, les études, l’assistance technique, les ateliers, les séminaires et, d’une manière générale, toute autre activité à caractère consultatif, technique et opérationnel ayant trait à la préparation de projets et programmes de développement de l’infrastructure dans le cadre du NEPAD.

L’IPPF-NEPAD

À la demande du Comité des chefs d’État et de gouvernement (HSGIC) chargé de la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) en novembre 2001, la BAD a établi un programme de mise au point rapide des projets d’infrastructure nécessaires à l’accélération de l’intégration économique sous-régionale et continentale. C’est sur la base de ce programme – le plan d’action du NEPAD pour l’infrastructure – que le Fonds canadien pour l’Afrique (FCA) s’est engagé à créer à la Banque le Fonds spécial pour la préparation des projets d’infrastructure du NEPAD (IPPF-NEPAD) et a octroyé un don de 10 millions de dollars canadiens destiné à soutenir les activités de la Banque allant dans le sens de l’initiative du NEPAD, en particulier le développement de l’infrastructure. En plus d’abriter le fonds au sein du Département du NEPAD, de l’intégration régionale et du commerce, la BAD fournit depuis  2001 une assistance technique et des services de conseil à l’appui de la mise en œuvre de l’initiative. Les ressources de l’IPPF-NEPAD ne sont pas liées et servent à préparer des projets et programmes d’infrastructure dans le cadre du NEPAD.