Côte d’Ivoire : La BAD réhabilite l’hôpital de Séguéla qui bénéficiera à environ 500.000 personnes

11/12/2013
Share |

 

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a procédé le 08 décembre 2013 à Séguéla (Côte d’Ivoire) à la remise officielle au gouvernement ivoirien du Centre hospitalier régional (CHR) du Worodougou qu’elle vient de réhabiliter pour un coût total de 416 300 000 de FCFA (environ 863 000 dollars).  Les services de l’hôpital serviront environ 500 000 personnes.

Le CHR de Séguéla couvre les districts sanitaires du Worodougou et du Béré. Cet établissement hospitalier a été réhabilité et équipé entièrement par un don du Fonds africain de développement (FAD). Il est doté d’une salle de radiologie, de chirurgie obstétrique, avec des équipements ultra modernes d’un montant de 110 millions de FCFA (environ 228 000 dollars).

Le centre fait partie d’un ensemble de 32 formations sanitaires qui ont été réhabilitées et équipées par le Projet d’appui institutionnel multisectoriel à la sortie de crise (PAIMSC).  Le personnel de ces structures a, à divers niveaux de la chaîne médicale, reçu des formations continues pour offrir des prestations de qualité  à plus de près d’un demi-million de personnes vivant dans la région.  Et  ce sont environ un million et demi  de personnes des zones du Centre-Nord-Ouest (CNO), où les formations sanitaires ont réalisées, qui en bénéficieront du projet de la BAD. Le coût total des investissements s’élève à 2 740 000 000 de FCFA, (environ 5 680 000 dollars).

Le PAIMSC a été identifié par les autorités ivoiriennes pendant la crise. Il contribue à la restauration de l’autorité de l’Etat et du fonctionnement des services publics dans les domaines de l’éducation, de la santé et du développement rural en zone CNO.  En outre, le PAIMSC participe au renforcement des capacités des structures publiques et des organisations de la société civile dans la prise en charge des questions d’urgence et de relance de l’économie.

La cérémonie de remise du CHR de Séguéla entrait dans le cadre de la mise en œuvre du PAIMSC. Elle s’est déroulée en présence du Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan. « Le PAIMSC a contribué à la réunification du pays, à la consolidation de la cohésion sociale et à la création d’un cadre sanitaire et économique sécurisant pour les populations des ex zones Centre, Nord et Ouest de la Côte d’Ivoire »,  a dit Duncan.

La BAD  a reçu en juillet 2013 un prix d’excellence en matière d’impact de projets sur le développement par le Trésor américain, grâce au volet genre du PAIMSC lié aux violences basées sur le genre.

La manifestation a également vu la participation du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Ahmed Bakayoko ; du ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida, Raymonde Goudou Coffie ; du représentant de la BAD, Paul Dougna (chef du projet) et des autorités locales et  religieuses.