Résilience au changement climatique : la BAD renouvelle son appui grâce au Fonds pour les pays les moins avancés

13/05/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a renouvelé son appui en faveur de la résilience au changement climatique à Madagascar, au Bénin et en Angola, grâce à l’obtention de 17,8 millions de dollars EU de financements, sous forme de subventions octroyées par le Fonds pour les pays les moins avancés (dit en anglais “Least Developed Countries Fund” - LDCF) au cours du deuxième trimestre de 2013. Ce financement fait suite à un accord de 18,6 millions de dollars EU, obtenu en mars 2012, pour trois projets d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

  • Madagascar recevra 6,2 millions de dollars EU, pour promouvoir l’adaptation au changement climatique, en veillant à ce que : (a) les infrastructures d’irrigation prévues avec l’appui du Fonds africain de développement (FAD) soient adaptées pour résister au changement climatique ; (b) la vulnérabilité du secteur agricole vis-à-vis des cyclones et des inondations soit réduite ; et (c) les emplois agricoles soient adaptés au changement climatique, grâce à une meilleure gestion de l’eau et à des interventions de type sanitaire.
  • Le Bénin recevra 7,2 millions de dollars EU pour lutter contre les inondations et renforcer la résilience des infrastructures agricoles vis-à-vis du changement climatique dans la Vallée de Oueme. Dans le cadre de ce projet, la cartographie du risque d’inondation et les infrastructures agricoles résilientes au climat, telles que les digues, seront développées, en même temps que les systèmes de silos à grain résistants aux inondations.
  • L’Angola recevra 4,4 millions de dollars EU pour inclure, dans le champ d’activité de quatre centres d’expérimentation pilotes, les technologies adaptées au changement climatique, en vue d’un développement durable.

Le Conseil du Fonds pour les pays les moins avancés, logé au sein du Fonds pour l’environnement mondial (FEM), a approuvé un financement d’un montant global de 17,8 millions de dollars EU, pour ces trois projets destinés à accroître les capacités d’adaptation de Madagascar, du Bénin et de l’Angola.

Cet accord représente une avancée majeure dans l’engagement de la BAD à soutenir les actions visant à rendre les pays africains plus résilients au changement climatique.
Le LDCF a été créé dans le cadre de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques pour financer la préparation et la mise en œuvre des Programmes d’action nationaux d’adaptation.