La BAD renforce les institutions publiques d’Angola

23/04/2013
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a organisé à Luanda, en Angola, du 15 au 19 avril, un atelier destiné à renforcer les capacités de gestion des projets et de gestion financière dans les institutions publiques du pays.

La formation a été organisée en collaboration avec l’Institut africain de développement et avec l’appui du Fonds fiduciaire portugais. Elle s’est concentrée sur les instruments utilisés pour garantir la qualité dès les premières étapes des projets de la BAD, notamment la gestion financière ainsi que les principes et méthodes de décaissement de la BAD.

Les participants, au nombre de 25, comprenaient des fonctionnaires de l’Etat et des agents des projets des secteurs suivants : agriculture, pêche, finances, planification, environnement, transport, énergie, eau et économie. Ils se sont félicités des avantages de cette formation et exhorté la Banque à organiser régulièrement d’autres sessions de ce genre. Certains ont ajouté que la BAD devrait envisager d’élargir le champ des formations à venir aux domaines du suivi et de l’évaluation des programmes et projets.

S’exprimant à la clôture de l’atelier, le représentant résident de la Banque en Angola, Septime Martin, a déclaré que la formation fait partie des  efforts de la BAD pour stimuler les capacités institutionnelles et renforcer les ressources humaines des institutions publiques angolaises. Il a également souligné que la formation doit donner des connaissances solides et faire bien comprendre les règles et procédures de la BAD, pour améliorer l’efficience de la gestion et des décaissements des ressources de ses projets.