Et si la Tunisie s’inspirait du modèle suédois ?

20/02/2014
Share |

Dans sa dernière publication sur l'Afrique du Nord, la BAD tire les enseignements de l'un des cas les plus réussis de développement régional – à savoir le modèle suédois - et examine sa possible application au contexte tunisien.

De fait, en termes de défis socio- économiques, l'Afrique du Nord d'aujourd'hui présente de nombreux points communs avec les pays nordiques des années 1930.

Dès 1930, la Suède a dû faire face à un environnement économique international difficile, à des dotations en ressources défavorables, des disparités régionales, une distribution inégale de la population, un climat difficile et à des obstacles socio-économiques majeurs à une croissance inclusive et durable. Des défis très similaires à ceux auxquels la Tunisie doit faire face aujourd’hui. Dans ce contexte, la Suède, avec les politiques qu’elle a mises en place au cours des quatre-vingt dernières années et qui l’ont aidée à devenir l'un des pays les plus prospères de la planète, pourrait être une source d'inspiration pour les décideurs politiques en Tunisie – et plus largement en Afrique du Nord.

La publication souligne que, pour surmonter les défis des années 1930, la Suède s’est focalisée sur le développement harmonieux et durable des régions et des entités locales. L'approche suédoise englobe une décentralisation administrative et fiscale réussie de l'Etat et un contrat social bien défini entre les principales parties prenantes de la société, deux dynamiques optimisées dans la bonne gouvernance.

La publication conclut que ces dynamiques doivent encore être poursuivies en Tunisie, afin de soutenir le caractère inclusif de la croissance dans le pays.