Forum des ministres africains des mines: la BAD appuie la mise de la connaissance au service du développement

11/02/2011
Share |


La Banque africaine de développement (BAD) est le principal sponsor du forum des ministres africains des mines, une occasion unique où les responsables africains ont discuté les possibilités offertes par le secteur minier dans leurs pays respectifs. La conférence a présenté une plateforme unique pour le développement de réseaux d'affaires des représentants de l'industrie, des sponsors financiers, et d'autres professionnels avec les principaux  représentants gouvernementaux sur les projets potentiels, les stratégies par pays et les domaines possibles de coopération.

En présence d’éminents responsables ministériels du secteur minier, représentant la Zambie, le Ghana et la Sierra Leone, le forum  a été une bonne opportunité pour les hauts représentants l'industrie et les investisseurs du secteur privé  de partager leurs expériences et connaissances dans le domaine minier, directement avec les pays concernés afin d'examiner les possibilités  ainsi que les défis à la mise en œuvre de nouveaux projets miniers en Afrique.

S'exprimant lors du Forum, le ministre zambien du développement des mines et des minéraux, Maxwell Mwale, a souligné l'importance d'avoir une succession politique stable et un développement considérable des infrastructures, ce qui, a-t-il précisé, a facilité le développement du secteur minier en Zambie. Plusieurs amendements ont été apportés au régime minier, en consultation avec toutes les parties prenantes, en tenant compte, de certaines questions importantes soulevées dans sa présentation.

Une autre intervention intéressante  était celle du ministre des mines et des ressources minérales de la Sierra Leone, Minkailu Mansaray, qui a donné une présentation sur l'expérience de son pays dans le secteur minier et a également souligné l'approche renforcée de son gouvernement au développement du secteur. Dans ce cadre, une nouvelle loi a été adoptée pour introduire de nouvelles dispositions pour l'exploration et le développement du secteur minier dans le but de veiller à ce que le processus de l'exploitation minière dans le pays se conforme aux pratiques internationales.

Le ministre ghanéen des minéraux et des ressources naturelles , Henry Kamel a  évoqué  qua,t à lui,, les interventions des politiques révisées de son pays, ce qui a facilité le dialogue entre les sociétés minières et toutes les parties prenantes, afin d'assurer le partage équitable des avantages financiers et économiques.

Pour sa  part, le chef de division des industries et services, du département du secteur privé de la BAD, Mouhmadou Niang, a fait une présentation sur les produits et services de la Banque Il a aussi fourni un aperçu global de l’expérience du secteur privé dans le secteur minier.

Par ailleurs, Peter Leon, président de l’association internationale du barreau, du comité minier, a fait un exposé sur l'accord-type du développement minier (MMDA), et de l’importance de son rôle d’assister  les gouvernements à négocier des accords de concession minière.

En définitive, des discussions interactives entre les intervenants et le public ont démontré  l'importance du thème de la conférence dans  l’établissement d’un meilleur partenariat entre les secteurs public et privé dans le développement du secteur minier en Afrique.