La BAD soutient les réformes économiques et financières au Bénin, pour 24 milliards de Francs CFA

18/10/2012
Share |

La Banque africaine de développement et le gouvernement du Bénin ont signé, mercredi 17 octobre 2012 à Tunis, un accord de prêt de 24 milliards de Francs CFA, en appui à la mise en œuvre des réformes économiques et financières du pays.  

Le ministre de l’économie et des finances du Bénin, Jonas Gbian, cosignataire du document, s’est félicité des relations entre la BAD et le Bénin, soulignant que le concours, aussi bien financier que technique de la BAD, est davantage attendu et apprécié pour lancer le secteur privé au Bénin. Cette intervention, quatrième du genre, va redynamiser, non seulement la création d’emplois, mais renforcer la gestion des finances publiques pour une amélioration de la fourniture des services sociaux.  «Avec la BAD, nous comptons œuvrer pour la création d’une croissance économique inclusive tirée par le secteur privé», a déclaré M. Gbian.

Le chargé de la vice-présidence des opérations (OSVP),  Isaac Lobe Ndoumbe, également cosignataire,  a exprimé la disponibilité de la BAD à s’inscrire dans la dynamique du programme de développement du Bénin, et à l’aider à relever les défis multiformes, dans le cadre de la stratégie à long terme de l’institution. Les échanges  se sont déroulés en présence de l’administrateur pour le Bénin, Mamadou Sow et le vice-président p.i,  Janvier Litse.

Ce montant approuvé par le Conseil d’administration, le 6 septembre 2012, est prélevé sur les ressources du guichet du Fonds africain de développement (FAD).

L’objectif de développement du programme d’appui aux réformes économiques (PAREF) est de contribuer, à travers, le renforcement de la gouvernance économique et financière, à la création des conditions d’une croissance économique inclusive tirée par le secteur privé et génératrice d’emplois.

A ce jour, les financements cumulés accordés par le Groupe de la BAD au Bénin s’élèvent à plus de 500 milliards de francs FCFA.