La BAD appuie le développement de l’énergie propre et de l’infrastructure routière au Kenya

16/03/2012
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) et le gouvernement kényan ont signé, le 12 mars 2012, des accords de prêt et de don totalisant quelque 336 millions USD pour le développement de l’énergie propre et des infrastructures routières au Kenya.

L’enveloppe financière comprend un prêt de 186,7 millions USD pour le projet de corridor routier Mombasa-Nairobi-Addis-Abeba et un financement de 149,5 millions USD entre prêts et dons pour le projet de développement géothermique Menengai.

Le ministre des Finances kényan, M. Robinson Githae, a présidé la cérémonie de signature, accompagné du ministre des Routes et d’autres hauts responsables gouvernementaux. Le directeur du centre régional de la Banque africaine de développement pour l’Afrique de l’Est, basé à Nairobi, M. Gabriel Negatu, a représenté la BAD.

Le premier accord de prêt, sur les ressources du Fonds africain de développement, le guichet concessionnel du Groupe de la BAD, appuie la troisième phase du projet de corridor routier multinational Mombasa - Nairobi – Addis-Abeba couvrant la section Turbi - Moyale. Le corridor routier fait partie du réseau autoroutier transafricain qui vise à promouvoir le commerce transfrontalier, l’intégration régionale, et à réduire la pauvreté par le développement des infrastructures routières et la gestion des corridors commerciaux routiers.

Cette 3e et dernière phase du projet concerne la construction de quelque 320 km de route bitumée aux standards internationaux, dont 122 km pour le tronçon Turbi - Moyale au Kenya et 198 km pour le tronçon Hawassa - Ageremariam en Ethiopie. Le prêt financera également des services de conseil pour la facilitation des échanges et du transport visant à harmoniser les procédures transfrontalières au poste frontière de Moyale.

Le projet devrait augmenter les flux commerciaux au sein du COMESA d’au moins 25% et entre le Kenya et l’Ethiopie d’au moins 200% d’ici 2017. Le projet devait également contribuer à augmenter les revenus des ménages d’au moins 10% d’ici 2020.

Le second accord de financement, pour le projet de développement géothermique Menengai, se compose d’un prêt de 124,5 millions USD sur les ressources du Fonds africain de développement, et d’un prêt et d’un don totalisant 25 millions de USD au titre du Programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables dans les pays à faible revenu (SREP), une des activités des Fonds d’investissement climatique dont le Groupe de la BAD est une agence d’exécution.

Le projet de développement géothermique Menengai préparera le terrain pour des investissements qui contribueront à répondre à une demande kényane en énergie en forte croissance et à transformer le pays en une économie verte compétitive. Il contribuera également à diversifier les sources d’approvisionnement énergétique du pays en développant l’important potentiel géothermique du Kenya.

Le site de Menengai a un potentiel à lui seul allant jusqu’à 1600MW, et le soutien du Groupe de la BAD permettra de développer une centrale vapeur d’une capacité de production de 400 MW dans une première phase, ce qui représente une augmentation de 20% de la capacité installée du pays.

Le développement de la centrale vapeur se traduira par une augmentation substantielle dans la fourniture d’énergie fiable, propre et abordable pour répondre aux besoins actuels de 500 000 ménages kényans – dont 70 000 dans des zones rurales –, 300 000 petites entreprises, tout en mettant à disposition quelque 1 000 GWh à d’autres entreprises et industries. Le projet contribuera également à réduire les émissions CO2 de près de 2 millions de tonnes par an.

La signature de tous ces accords totalisant 336 millions USD porte l’appui total de la BAD aux secteurs de l’énergie et des transports au Kenya à près de 1,4 milliard USD.

Le ministre des Finances a salué le soutien que la BAD a apporté au fil des ans au Kenya, ce qui a énormément contribué au développement tant attendu des réseaux routiers et à la diversification des sources d’énergie du pays.

Le ministre des Routes, M. Frankline Bett, a félicité la BAD pour son précieux et opportun soutien à la section de route Turbi-Moyale.

M. Patrick Nyoke, secrétaire permanent au ministère de l’Energie, a remercié la BAD pour son appui dans le développement du projet Menengai, crucial dans le développement des ressources énergétiques géothermiques du pays.

Le directeur du centre régional de la BAD pour l’Afrique de l’Est, M. Gabriel Negatu, a réitéré l’engagement indéfectible de l’institution à travailler avec le gouvernement du Kenya en tant que partenaire de confiance, soutenant pleinement ses priorités de développement dans le cadre de la Vision 2030. Il a par ailleurs souligné l’importance de ces projets pour le bien-être du peuple kenyan.


Sections Connexes

Contact