La BAD appuie les réformes économiques et financières en Guinée avec plus de 19 millions de dollars

23/06/2014
Share |

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 23 juin 2014 à Tunis, un financement de 12 millions d’Unités de compte (environ 19 millions de dollars) en faveur de la République de Guinée.

Ce montant sera prélevé sur les ressources du Fonds africain de développement (FAD) et contribuera au financement de la seconde phase du Programme d’appui aux réformes économiques et financières (PAREF-II).

L’opération a pour objectif global de créer les conditions d’une croissance inclusive à travers le renforcement de la gestion publique et l’amélioration du climat des affaires. Les lignes directrices qui sous-tendent la conception de ce Programme sont :

  • Accroître les ressources de l’Etat pour lui permettre de soutenir la croissance à travers une programmation des investissements publics axée sur les priorités de développement du DSRP III,
  • Aider l’Etat à impulser le développement de l’investissement privé à travers l’amélioration de l’environnement des affaires. Il s’agit aussi d’améliorer conditions de fourniture de l’énergie électrique qui constitue un élément important à la fois pour la promotion du secteur privé et pour l’amélioration du cadre de vie des populations.

Les réalisations bénéficieront aux populations dans leur ensemble et en particulier aux couches les plus vulnérables, à savoir les femmes et les enfants). Elles bénéficieront également aux administrations économiques et financières et aux opérateurs économiques.  

Grace à l’amélioration du cadre réglementaire et institutionnel des affaires les opérateurs économiques seront plus enclins à investir dans le pays pour créer plus de richesses et d’emplois, notamment pour les jeunes diplômés dont le taux de chômage atteint aujourd’hui 61%.

La Guinée amorce un tournant important dans son processus de développement. En effet, le pays est en train de lancer d’importants projets structurants, principalement dans le secteur minier. Pour impulser la transformation économique du pays, le gouvernement a lancé d’importantes réformes structurelles visant à réaliser le potentiel de croissance de la Guinée tout en maintenant la stabilité macroéconomique.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le PAREF-II qui viendra consolider les acquis du PAREF-I.