La Bad contribue au développement du secteur de l’énergie en Egypte

27/07/2005
Share |

Tunis, le 27 juillet 2005 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (Bad), a approuvé aujourd’hui à Tunis un prêt de 154,3 millions d’unités de compte* (175,9 millions d’euros) pour financer le Projet de centrale électrique à cycle combiné d’El Kureimat (module II) en Egypte.

Le projet contribuera à assurer aux différents secteurs de l’économie un approvisionnement suffisant et à moindre coût afin de renforcer la croissance économique et améliorer le niveau de vie de la population. L’objectif du projet est d’accroître la capacité de production afin de couvrir en partie, à court et moyen terme, la demande d’électricité du réseau interconnecté. Le projet porte sur la construction d’une centrale électrique à cycle combiné de 750 MW dans l’enceinte de l’actuelle centrale d’El Kureimat.

Les composantes du projet sont les suivantes:

-  Les travaux de génie civil

-  Le turboalternateur à gaz et auxiliaires

-  La turbine à vapeur et auxiliaires

-  Le générateur de vapeur à récupération de chaleur

-  Le poste de manoeuvre

-  Le suivi environnemental

-  L’assurance globale du chantier

-  La gestion du projet

Une fois terminé, ce projet permettra d’approvisionner en énergie de façon suffisante et fiable les différents consommateurs.

L’électricité produite par la centrale alimentera le réseau interconnecté de sorte qu’il puisse satisfaire en partie la demande. Les bénéficiaires du projet sont donc toutes les catégories de consommateurs existants et potentiels de toute l’Égypte. Cela inclut les foyers, dont 98 % ont accès au réseau et comptent sur l’électricité pour satisfaire leurs besoins énergétiques domestiques. Les besoins en électricité du secteur domestique augmentant plus rapidement que les autres secteurs (en moyenne, 10,7 % par an), c’est cette catégorie de consommateurs qui bénéficiera le plus du projet. Par ailleurs, le secteur agricole sera également bénéficiaire, puisqu’il s’appuie intensivement sur l’électricité pour pomper l’eau d’irrigation des champs. Enfin, le secteur industriel, qui est un des piliers de l’économie et un des plus gros employeurs, bénéficiera également de ce projet.

Le réseau national égyptien étant interconnecté avec ceux du Moyen-Orient par le réseau jordanien, et du Maghreb par le réseau libyen, des consommateurs de ces régions bénéficieront aussi de ce projet et l’intégration régionale s’en trouvera améliorée.

Les opérations du Groupe de la Banque en Egypte ont commencé en 1974. A ce jour, le montant des engagements du Groupe au pays s'élève à 1,5 milliard d’euros pour 47 opérations.

Fiche résumé de projet

-  Source de financement: BAD+ UEEPC/EEHC

-  Date probable de démarrage et durée:  Juin 2005 – 48 mois

-  Agence d’exécution: Société de production électrique de la Haute-Égypte (UEEPC) /Société holding égyptienne d’électricité (EEHC) Nasr City, Abbassia, Le Caire, Fax: (202) 2616520, tél.: (202) 2616520

-  Acquisition de biens et services: Le turboalternateur à gaz, la turbine à vapeur, le générateur de vapeur à récupération de chaleur, le poste de manoeuvre, le suivi environnemental seront acquis par appel d’offres international. Les travaux de génie civil qui seront financés par l’UEEPC/l’EEHC, seront acquis conformément aux Règles des deux sociétés en la matière.

*1 UC = 1,204613 euro au 01/07/2005


Sections Connexes