La BAD soutient le développement agricole intégré en Tunisie avec un prêt de 22 millions d’euros

19/02/2013
Share |

Le développement agricole intégré est au cœur des préoccupations de la Banque africaine de développement (BAD) en Tunisie, avec la récente approbation par l’institution d’un prêt de 22,115 millions d’euros pour financer le Projet de Développement Agricole Intégré (PDAI) au Nord de Gafsa.

Le PDAI vise à réduire la pauvreté dans le gouvernorat de Gafsa, grâce à une amélioration des infrastructures rurales et à la gestion durable des ressources naturelles. La réhabilitation des infrastructures et le développement agricole participatif seront mis en œuvre à travers la création de périmètres irrigués.  

Le projet prendra également en compte l’aménagement de pistes rurales, la réalisation de travaux de conservation des eaux et du sol et l’amélioration pastorale. L’électrification de 750 points d’eau pour l’irrigation, l’appui à des micro-projets au profit des femmes et des jeunes, tout comme la production animale et l’appui technique aux agriculteurs font partie du projet.

Près de 186.200 habitants, représentant 38.700 ménages dans les cinq délégations du Gouvernorat de Gafsa qui couvrent 28 secteurs administratifs, en bénéficieront. Le gouvernement tunisien apporte un financement de 7,071 millions d’euros, portant le coût total du projet à 29,131 millions d’euros. Le PDAI devrait s'appuyer sur les acquis obtenus dans les régions du sud du gouvernorat.

Le PDAI est en adéquation avec le document de stratégie pays (DSP 2012-2013) élaboré par la BAD dont l’objectif est d’appuyer le Programme du Gouvernement de transition (XIIème plan 2012-2016). Le DSP ambitionne de réduire les disparités régionales grâce à la réalisation d’infrastructures rurales d’envergures au bénéfice des régions les plus défavorisées.