Le Groupe de la BAD soutient la réhabilitation du secteur agricole libérien

04/05/2009
Share |

Tunis, le 29 avril 2009 - Les efforts déployés par le gouvernement libérien pour améliorer les conditions de vie de la population ont reçu un grand appui, mercredi, à Tunis. Le Conseil d'administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a en effet approuvé deux dons d’un montant total de 6,5 millions d'unités de compte (UC *), soit 9,7 millions de dollars, pour financer un projet de réhabilitation agricole.

Le Conseil a approuvé un don FAD de 6 millions d'UC et un autre don de la Facilité en faveur des Etats fragiles (FEF) de 0,5 million d’UC, pour le Projet de réhabilitation du secteur agricole, qui vise à accroître les revenus des petits agriculteurs et entrepreneurs ruraux, y compris les femmes, sur une base durable, dans le cadre des efforts du pays pour assurer la sécurité alimentaire et réduire la pauvreté. Un don supplémentaire de 6 millions d'UC sera fourni pour couvrir la totalité du financement du FAD pour le projet s’élevant  à 12,5 millions de dollars, au cours de 2010

Le projet, dont la mise en œuvre devrait durer six ans, comprend trois volets : réhabilitation des infrastructures agricoles ; accroissement de la production et de la productivité agricoles ; et gestion du projet.

La zone du projet comprend huit comtés (30 districts), dont les comtés rizicoles du Sud-Est (comtés de Grand Gedeh, River Gee, Grand Kru et Maryland) et les principales zones de production de manioc du Nord-Ouest (comtés de Grand Cape Mount, Bomi, Montferrand et Grand Bassa).

Selon les estimations, 9 610 ménages de huit comtés bénéficieront directement du projet. Si celui-ci est mené à bonne fin, il devrait induire une augmentation des revenus des ménages de 300 %. Les bénéficiaires participeront également à la réhabilitation et à l’entretien des infrastructures.

Le  projet est conforme à l’ensemble des politiques en vigueur de la Banque, notamment : la Stratégie à moyen terme de la Banque ; le FAD-XI ; la Facilité en faveur des Etats fragiles (FEF) ; la Politique sur les dépenses éligibles aux ressources du Groupe de la Banque ; et la Stratégie d’assistance conjointe BAD/Banque mondiale (SAC).

Il est aligné sur la Stratégie d’assistance conjointe (SAC) BAD/Banque mondiale pour le Liberia, axée sur l’amélioration de l’accès aux principaux services d’infrastructure, l’amélioration de la gestion agricole et des ressources naturelles dans le but de promouvoir une croissance favorable aux pauvres ; et l’amélioration du climat des affaires et des investissements. Il est conforme à la Stratégie de réduction de la pauvreté (SRP) du Libéria pour la période 2008-2011, qui repose sur quatre piliers, à savoir : consolidation de la paix et de la sécurité ; relance de l’économie ;  renforcement de la gouvernance et de l’Etat de droit ; et réhabilitation des infrastructures et prestation de services de base.
 
Le projet est estimé à 18,3 millions d'UC. Il sera financé par le Groupe de la Banque, le Fonds international de développement agricole (FIDA), le gouvernement libérien et les bénéficiaires du projet. Les ressources du FAD, et du FIDA (3,4 millions d’UC) permettront de financer 87 % des coûts en devises et les coûts locaux, soit un montant de 15,9 millions d’UC.

___________________________________________
*1UC = 1,49 507 $EU = 736,928 FCFA au 29/04/2009