La BAD appuie la mobilisation de ressources au profit de la croissance verte en Sierra Leone

04/02/2014
Share |

Dans le cadre de l’appui apporté à la Sierra Leone dans sa transition vers une croissance verte, le Département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique de la Banque africaine de développement (BAD) a élaboré une brochure intitulée « Sierra Leone : investir dans une croissance économique respectueuse de l’environnement ». Destiné aux bailleurs de fonds et aux investisseurs du secteur privé, ce livret récapitule les opportunités d’investissements verts exposées dans la Stratégie de réduction de la pauvreté du pays pour la période 2013-2018. Cette stratégie a été lancée récemment sous le nom « Agenda pour la prospérité ».

Malheureusement, un certain nombre des interventions de la stratégie en faveur de la croissance verte ne disposent pas encore de financements. Le coût global de la mise en œuvre de l’Agenda pour la prospérité est estimé à 5,75 milliards de dollars, avec un déficit de financement s’élevant actuellement à 2,1 milliards de dollars.

C’est dans ce contexte que la BAD a proposé d’élaborer une brochure visant à mobiliser les investissements en faveur des activités de croissance verte. « Nous avons pensé que les investisseurs saisiraient l’occasion de financer une stratégie de développement  innovante et verte s’ils comprenaient mieux la vision du gouvernement.  Tout comme s’ils pouvaient identifier facilement les besoins et les opportunités ayant un fort potentiel en termes de croissance verte », a expliqué Florence Richard, Spécialiste senior en changement climatique à la BAD. C’est ainsi qu’est né « Sierra Leone : investir dans une croissance économique respectueuse de l’environnement ».

La brochure comprend un aperçu de la vision de la Sierra Leone pour une croissance durable ainsi qu’un business case pour investir dans la croissance verte L’élément principal de la publication est un tableau qui énumère les interventions de croissance verte les plus intéressantes intégrées dans six des piliers de l’Agenda. 

Ces piliers sont : croissance économique diversifiée, protection sociale, genre, gestion des ressources naturelles, accroissement du développement humain et de la compétitivité internationale, ainsi que le déficit de financement par pilier. Une sélection d’interventions vertes est  décrite en détail pour chaque pilier, afin de donner une idée des engagements du gouvernement, des impacts attendus et des retours sur investissement pour chaque  engagement.

« Sierra Leone : investir dans une croissance économique respectueuse de l’environnement » est le dernier d’une série d’appui que la BAD a apportée à la Sierra Leone. Au cours de l’automne 2013, la BAD a publié « Sierra Leone : transition vers une croissance verte ; état des lieux et perspectives », un rapport détaillé décrivant les principaux défis et opportunités de l’intégration d’une croissance verte et inclusive dans l’Agenda pour la prospérité.

Ce document est le fruit d’une revue de la littérature existante, d’une analyse technique et de vastes consultations avec les autorités nationales, les partenaires au développement et  les représentants du secteur privé et d’organisations non gouvernementales. Il a également bénéficié des contributions des experts de la BAD.

La BAD continuera à appuyer la Sierra Leone dans la mise en œuvre de sa vision de la croissance verte à travers le nouveau document de stratégie pays de la Sierra Leone pour 2013-2017. Avec un soutien adéquat de la BAD et de ses autres partenaires, la Sierra Leone pourra réaliser ses engagements définis dans l’Agenda pour la prospérité, afin d’atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire, inclusif et vert à l’horizon 2035.