La Bad appuie la politique éducative de la Tunisie

28/09/2005
Share |

Tunis, le 28 septembre 2005 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé mercredi à Tunis un prêt de 50 millions d’unités de compte* (60 millions d’euros ou 97 millions de dinars tunisiens) pour financer le projet d’appui à l’enseignement secondaire, phase II (PAES II) en Tunisie.

Le projet vise à appuyer la mise en œuvre de la politique éducative du gouvernement, qui garantit l’accès gratuit et obligatoire à un enseignement de base et secondaire de qualité à tous les enfants âgés de 6 à 16 ans et qui vise à  améliorer les capacités d’accueil, la pertinence et la qualité de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire.

Le projet qui sera exécuté sur une période de cinq années  s’articulera autour des quatre composantes suivantes:

  • promotion de l’accès et de l’équité dans le second cycle de l’enseignement de base et l’enseignement secondaire ;
  • promotion de la qualité et de la pertinence du second cycle de l’enseignement de base et de l’enseignement secondaire ;
  • renforcement du dispositif et des mécanismes de pilotage et de suivi-évaluation du système scolaire ;
  • appui à la gestion du projet.

Le projet permettra de construire et d’équiper 50 nouveaux collèges et 20 lycées, et de réhabiliter d’autres établissements permettant ainsi l’inscription de plus de 58 000 élèves supplémentaires dans le second cycle de l’enseignement de base et dans l’enseignement secondaire. Une stratégie nationale de gestion durable des infrastructures et équipements scolaires sera élaborée dans le cadre du projet.

Le projet contribuera à améliorer la qualité et la pertinence des enseignements, notamment grâce à l’appui à la mise en place des nouvelles filières d’enseignement, l’acquisition de matériels informatiques pour les laboratoires multimédia des établissements, l’élaboration et la production de référentiels et modules de formation sur support numérique, la formation de 150 encadreurs pédagogiques – inspecteurs, conseillers pédagogiques, professeurs formateurs – et 4 000 enseignants dans différents domaines liés à la mise en œuvre de la réforme de l’enseignement secondaire.

Le dispositif et les mécanismes de pilotage et de suivi-évaluation du système scolaire au niveau central et régional seront rendus plus efficaces grâce au renforcement des capacités des structures chargées du suivi évaluation, l’apport en assistance technique et la formation du personnel.

Le projet complète les deux opérations déjà financées par le Groupe de la Bad dans le secteur de l’éducation notamment le Projet de renforcement de l’enseignement scientifique et technique achevé en 1995 et le Projet d’appui à l’enseignement secondaire (PAES I) qui s’achève en décembre 2005.

Les opérations de la BAD en Tunisie ont débuté en juin 1968. A ce jour, la BAD y a engagé un montant total de 2 milliards de dollars EU pour 55 opérations.


Sections Connexes