La "Journée de l'Afrique" célébrée à Washington le 20 novembre

Share |

De: 20/11/2013
A: 20/11/2013
Lieu: Washington DC, USA

La Banque africaine de développement (BAD) co-organise, avec le Groupe de la Banque mondiale (BM), la toute première “Journée de l'Afrique”, célébrée le 20 novembre 2013, au siège de la BM à Washington, D.C. L’événement aura lieu durant l’édition 2013 de la Semaine “Droit, justice et développement” (en anglais “Law, Justice and Development”, LJD). Chaque année, la Semaine LJD se veut un forum ouvert aux juristes et praticiens du développement, aux universitaires, aux gouvernements et à la société civile, pour y débattre du rôle capital que peuvent jouer la législation et les mécanismes juridiques dans la promotion des résultats en matière de développement.

La “Journée de l'Afrique” a pour objectif d’enrichir la connaissance des enjeux juridiques cruciaux qui émergent sur le continent. Les participants examineront de quelle(s) manière(s) le droit et la justice peuvent aider à traduire le droit à l’expression, le contrat social et l’obligation de rendre compte, en impacts sur le développement en Afrique.

Depuis plusieurs décennies, un certain nombre de pays africains se sont attelés à bâtir et mettre en œuvre des régimes juridiques efficaces, de façon à promouvoir un développement économique durable. Or, le bilan est mitigé. Parce que le droit est un outil essentiel pour promouvoir la croissance économique et le développement, les experts juridiques de la Banque se joindront à un comité composé d’homologues spécialistes, de magistrats et de hauts fonctionnaires dépêchés par les ministères clés concernés, des institutions locales et internationales, avec pour objectif d’offrir une perspective globale sur l'Afrique et les enjeux de développement et de droit majeurs auxquels le continent est confronté.

Invité à prendre la parole, lors de l'ouverture de cette première “Journée de l'Afrique”, Donald Kaberuka, président de la BAD, a donné le ton pour un travail en profondeur sur les questions juridiques essentielles dans le processus du développement de l'Afrique.

Les débats de cette Journée de l’Afrique s’inscriront sous trois thématiques majeures :

  • les opportunités économiques des industries extractives (principalement dans les secteurs du pétrole et du gaz) ; la coopération constructive avec les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) et la coopération Sud-Sud ;
  • les nouvelles initiatives émergentes, parmi lesquelles le Fonds Africa50, qui entend débloquer des sources de financement privées et accélérer le rythme de livraison des infrastructures en Afrique, créant ainsi un nouveau tremplin pour la croissance et la prospérité de l'Afrique ;
  • les nouvelles problématiques que soulèvent les flux financiers illicites, et les récents développements constitutionnels dans un certain nombre de pays.