Guinée Equatoriale : La BAD va contribuer au renforcement des capacités

05/08/2014
Share |


A l’invitation du président de la République de Guinée Equatoriale,  Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le Président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka a effectué, du 30 juillet au 1er Août 2014, une visite officielle à Bata et Malabo.

Kaberuka a  félicité le chef de l’Etat Equato-Guinéen au cours de l’audience qui lui a été accordée, pour sa vision pertinente relative au développement de son pays.  Un pays qui émerge parmi les plus riches d’Afrique avec d’excellentes infrastructures et qui a un grand potentiel de croissance. Par ailleurs, le réseau de transport et l’accès à l’électricité sont favorables à l’essor du secteur privé.

L’importance d’ouvrir le pays à l’international et d’améliorer le climat des affaires a été suggéré par Kaberuka, qui a, en outre, indiqué la nécessité de renforcer l’intégration régionale.  Chose qui constitue une source importante de croissance pour le pays, notamment par le biais de l’élargissement de la taille du marché. La Guinée Equatoriale a, en effet, un rôle moteur potentiel en raison des progrès réalisés en matière d’infrastructures et de la position géographique du pays. Dans cette perspective, la levée des obstacles à la circulation des personnes constitue une étape déterminante dans l’intégration de l’Afrique centrale qui demeure la région la moins intégrée de l’Afrique subsaharienne.

Donald Kaberuka a partagé l’analyse des autorités nationales sur l’importance de stimuler les secteurs économiques créateurs d’emploi, en plus du secteur pétrolier, peu distributif et qui n’emploie que 4% de la population. 60% de cette population ayant moins de 25 ans, leur insertion économique est gage de croissance et de paix sociale. Il a également souligné l’intérêt d’accélérer les réformes en matière de gouvernance tout en reconnaissant les efforts consentis pour moderniser l’administration et en faire un outil déterminant pour le développement du pays.

La BAD a, d’un commun accord avec les autorités équato-guinéennes, décidé de redonner un nouveau souffle à la coopération entre les deux parties. Elle a ainsi confirmé son engagement à soutenir la phase 2 du Plan National de Développement Economique et Social de la Guinée Equatoriale.  Cette phase est  axée sur l’émergence par la diversification économique et la politique sociale.  La phase 1 ayant été essentiellement consacrée à la réalisation d’infrastructures d’envergure.

« Le développement des infrastructures doit être étalé dans le temps pour qu’il soit financièrement soutenable » a déclaré Kaberuka. Il a dit la disponibilité de la BAD à apporter son appui en matière de renforcement des capacités, y compris en renforçant les outils de planification pour gérer d’une manière efficace les grands chantiers de développement.

Une importante mission multisectorielle se rendra à Malabo à la fin du mois d’août 2014 pour identifier les opérations qui permettront d’appuyer l’atteinte des objectifs de la deuxième phase du Programme de développement économique et social du pays.